Modifié le 03 novembre 2016 à 18:08

"Pape François", une fondation pour les démunis en Valais

Le pape François, ici lors de son retour de voyage de Suède mardi, a approuvé la démarche valaisanne d'une fondation portant son nom.
Le pape François, ici lors de son retour de voyage de Suède mardi, a approuvé la démarche valaisanne d'une fondation portant son nom. [Ettore Ferrari - ap/keystone]
La Fondation valaisanne pape François a été lancée jeudi en Valais avec pour mission de venir en aide aux plus défavorisés du canton. Informé, le souverain pontife approuve la démarche.

L'idée a germé en 2015 pour aboutir une année plus tard à la création d'une fondation oecuménique portant le nom du pape. Il s'agit d'un engagement de longue durée auprès des pauvres, de ceux qui sont ici chez nous, a indiqué jeudi Jean-Marie Lovey, évêque de Sion.

Le projet est porté par le diocèse de Sion, l'abbaye de Saint-Maurice et l'Eglise réformée évangélique du Valais. Il répond à l'invitation du pape François d'aider les pauvres.

"Pas de concurrence"

Mgr Lovey a informé le souverain pontife de la création de la fondation portant son nom la semaine dernière, lors d'une audience extraordinaire à Rome: "Je lui ai demandé 'Qu'en pensez-vous?', il a répondu 'c'est très, très bien et priez pour moi."

La fondation ne fera pas concurrence aux oeuvres déjà instituées dans le canton. Au contraire, c'est à elles qu'elle versera son aide. Elle soulagera ainsi des sans domicile fixe, des prisonniers, des chômeurs en fin de droits, des familles monoparentales ou des personnes à l'aide sociale.

ats/gax

Publié le 03 novembre 2016 à 17:53 - Modifié le 03 novembre 2016 à 18:08

Capital de départ de 50'000 francs

La Fondation valaisanne pape François lancée jeudi dispose d'un capital de départ de 50'000 francs qu'elle compte enrichir rapidement.

Chaque franc donné sera redistribué aux pauvres, ceci grâce à la création de l'association des Amis de la fondation qui non seulement récoltera des fonds, mais prendra aussi en charge les frais de fonctionnement.

1800 enfants pauvres en Valais

En Suisse, quelque 530'000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. En Valais, elles seraient plus de 20'000. "Il y a 1800 enfants pauvres dans le canton", a précisé l'abbé Pierres-Yves Maillard, l'une des chevilles ouvrières de la nouvelle fondation.

La charité est l'une des missions de l'Eglise et la population l'attend sur ce terrain. "Ces derniers temps, nous ne faisions pas assez dans ce domaine et nous sommes heureux d'y revenir".