Modifié le 28 juillet 2015 à 13:15

Une bactérie d'origine fécale dans l'eau du Locle, victime d'une épidémie

NE: près de 1'000 personnes auraient été victimes d’une contamination fécale de l’eau de la région du Locle
NE: l'eau du Locle contaminée par une bactérie d'origine fécale 19h30 / 1 min. / le 27 juillet 2015
Les autorités neuchâteloises ont annoncé lundi la présence d'un germe pathogène de la bactérie Escherichia coli dans l'eau du Locle. Du norovirus a aussi été retrouvé dans les selles de deux patients.

La bactérie Escherichia coli se retrouve dans les matières fécales humaines ou animales. Sa présence dans le réseau de distribution des eaux du Locle a été confirmée par les résultats des analyses des échantillons.

Quant au norovirus, il est la principale cause de gastro-entérite. Il a été retrouvé dans les selles de deux patients touchés par la maladie. Les analyses vont se poursuivre afin de déterminer si ce virus était aussi présent dans l'eau.

L'eau n'est toujours pas potable

Entre 800 et 1000 cas de gastro-entérite pour 10'000 habitants ont été estimés pour la région qui s'étend du Locle à La Brévine. Cela concerne donc environ 10% de la population. L'Hôpital neuchâtelois (HNE) n'a pas recensé de nouvelles arrivées aux urgences depuis dimanche soir à 22 heures. Au total, 80 personnes ont été traitées aux urgences du HNE.

Le système de distribution des eaux a été purgé et chloré dimanche. Malgré tout, le médecin cantonal recommandait toujours lundi aux habitants du Locle, de La Brévine, de La Chaux-du-Milieu et du Cerneux-Péquignot de bouillir l’eau avant de la consommer. La population de La Chaux-de-Fonds  n'est pas concernée.

>> Présentation de l'épidémie au Locle, par le 19h30:

Le Locle (NE) a connu une épidémie de gastro-entérite
19h30 - Publié le 26 juillet 2015

bri

Publié le 27 juillet 2015 à 16:10 - Modifié le 28 juillet 2015 à 13:15

Que faire en cas de gastro?

En cas de diarrhées et vomissements, les symptômes d'une gastro-entérite, le médecin cantonal recommande de bien s'hydrater notamment avec des boissons salées comme du bouillon. Au total, ce sont 80 personnes qui ont dû être examinées. L'une d'entre elles a dû être hospitalisée pour diverses complications.

Il conseille aussi de prendre contact avec les services de garde médicale au 0848 134 134 si les symptômes persistent. Une attention particulière doit également être portée aux personnes vulnérables comme les seniors et les nourrissons.

L'eau n'est plus potable de La Brévine au Locle, en passant par Le Cerneux-Péquignot et La Chaux-du-Milieu