Modifié le 24 avril 2014 à 08:24

Le médecin condamné pour euthanasie à Neuchâtel a été blanchi

NE: le médecin qui avait administré une substance mortelle à un patient est acquitté par le tribunal cantonal
Médecin acquitté à Neuchâtel 19h30 / 1 min. / le 23 avril 2014
Le médecin généraliste qui avait été condamné pour avoir fourni une aide au suicide à l'un de ses patients en 2011 a finalement été acquitté par le tribunal cantonal de Neuchâtel mercredi.

En appel, le tribunal cantonal de Neuchâtel a acquitté un médecin généraliste pour son aide au suicide, a appris mercredi la RTS. C’est une victoire pour l’association Exit qui craignait qu'une condamnation ne dissuade d’autres médecins à fournir de l’aide.

Les faits remontent à 2011. Après un suicide raté, un patient de 88 ans se tourne vers son généraliste. Celui-ci soupçonne un cancer colorectal, diagnostic impossible à confirmer sans examen complémentaire que le patient refuse. Le médecin décide de passer outre et prescrit une dose léthale de pentobarbital sans avoir fait un diagnostic complet.

"En dernier recours, j'ai suggéré à mon patient de faire appel à Exit pour trouver une fin digne", a indiqué le médecin mercredi lors de l'émission Forum de La Première.

Peine symbolique lors du premier jugement

La peine retenue lors du premier jugement était symbolique, s’élevant à 500 francs d'amende. Pour le Ministère public, c’était l’occasion de préciser les limites dans lesquelles l’aide au suicide peut être fournie.

Mais le tribunal cantonal a désavoué le premier jugement en estimant que l’anamnèse du médecin était suffisante. Le Ministère public a 30 jours pour faire recours au Tribunal fédéral.

Miroslav Mares/sbad

Publié le 23 avril 2014 à 17:29 - Modifié le 24 avril 2014 à 08:24