Publié

Près de 400 faux sécateurs de la marque neuchâteloise Felco saisis en Hongrie

La lutte contre les contrefaçons, un enjeu majeur pour le fabricant de sécateurs suisses Felco [RTS]
La lutte contre les contrefaçons, un enjeu majeur pour le fabricant de sécateurs suisses Felco / 19h30 / 2 min. / le 16 décembre 2020
Près de 400 contrefaçons du sécateur Felco ont été détruites, le 3 décembre, à Cegléd en Hongrie par les services douaniers. Ces faux faisaient partie d’un lot de 1260 outils contrefaits de marques diverses, qui provenaient de Chine.

"Une enquête est en cours pour déterminer la destination finale de ces faux sécateurs", a indiqué mardi l'entreprise Felco, basée aux Geneveys-sur-Coffrane (NE). La totalité des outils contrefaits a été broyée par un ferrailleur. L’acier et l’aluminium seront recyclés.

"La découverte de ces contrefaçons est due à la sagacité d’un douanier hongrois, jardinier amateur", a précisé Felco. Le fonctionnaire a immédiatement reconnu les faux outils et a averti sa hiérarchie ainsi que l’importateur Felco dans le pays, qui a avisé la maison-mère après avoir obtenu la saisie des produits par les autorités douanières hongroises.

Etendre la traque à internet

L'entreprise a précisé que les outils Felco sont victimes de fausses fabrications provenant essentiellement d’Asie. Souvent vendues à des prix trop bas, ces contrefaçons de piètre qualité sont diffusées dans de nombreux pays, en particulier sur le marché américain, notamment au travers des plateformes de vente en ligne Amazon ou ebay.

"Avant, nous allions sur les foires regarder ce que vendaient les Chinois et quand nous voyions des contrefaçons nous faisions fermer le stand. Aujourd’hui, nous devons chasser ces contrefaçons sur le web", témoigne le co-CEO de Felco Stéphane Poggi mardi dans le 19h30.

Projet pilote pour identifier les faux

Pour lutter contre les contrefaçons, le fabricant neuchâtelois va mettre en place un projet pilote sur deux ans en collaboration avec une société active dans la surveillance douanière.

Cette dernière propose notamment des formations spécifiques aux douaniers pour leur apprendre à reconnaître les éventuelles contrefaçons de produits bien précis.

vajo avec ats

Publié