Modifié le 21 décembre 2019 à 15:57

Impulsion cantonale à des logements adaptés aux seniors à Neuchâtel

Neuchâtel prévoit 1800 nouveaux logements pour personnes âgées d'ici 2030 (image d'illustration).
Le canton de Neuchâtel soutient la construction de nouveaux logements pour personnes âgées Le 12h30 / 2 min. / le 21 décembre 2019
Le canton de Neuchâtel accorde un prêt d'1,4 million de francs pour la construction de 35 appartements pour seniors, avec encadrement et à loyer modéré. C'est la première étape d'un vaste programme.

Ce prêt est octroyé à la fondation de l'ancien hôpital de la Béroche. Il s'agit d'un petit pas qui s'inscrit dans un vaste projet de planification médico-sociale. Cette dernière prévoit 1800 nouveaux logements pour personnes âgées d'ici 2030. Il s'agit d'appartements qui favorisent le maintien à domicile des locataires bénéficiaires d'une rente AVS ou AI.

>> Lire aussi: Le canton de Neuchâtel veut davantage accompagner les seniors

Des besoins qui vont fortement augmenter

Et le défi est de taille, alors qu'il n'existe actuellement que 200 appartements de ce type dans le canton. "Cela va être compliqué", souligne la cheffe de l'office cantonal du logement samedi dans le 12h30. "On a une quarantaine de projets, donc cela veut dire environ 800 logements actuellement qui sont planifiés. Mais cela prend beaucoup de temps de construire et il en faudra encore vraiment beaucoup, parce qu'on a déjà des listes d'attente. Tous les logements qui existent actuellement sont pleins", poursuit Nicole Decker.

Car la population vieillit et les chiffres rappellent qu'il y a urgence: "En 2030, on sera au moins à 25% de personnes de plus de 65 ans proportionnellement au reste de la population, ce qui est un chiffre absolument énorme", souligne la responsable neuchâteloise. "Cela veut dire que dans les 20 prochaines années, on va voir les plus de 80 ans doubler. C'est ça la réalité du vieillissement de la population. Donc il faut que l'on adapte nos bus, nos rues, nos logements, nos structures, notre système de santé à cette vague du vieillissement."

Un label neuchâtelois

L'an dernier le Grand Conseil neuchâtelois a accordé 18 millions de francs sur huit ans pour aider à construire des logements d'utilité publique. Le canton rattrape ainsi son retard sur les autres cantons romands et en a profité pour s'inspirer de ses voisins. Mais il se démarque sur un point: Neuchâtel a créé un label octroyé à tout organe d'utilité publique ou privé, du moment qu'il est aux normes SIA 500 pour la mobilité réduite et qu'il remplit les conditions d'un logement d'utilité publique.

Deborah Sohlbank/oang

Publié le 21 décembre 2019 à 15:13 - Modifié le 21 décembre 2019 à 15:57