Modifié le 26 août 2019 à 21:46

65 candidats neuchâtelois briguent un mandat aux Chambres fédérales

Dans le canton de Neuchâtel, 65 candidats visent une place sous la Coupole fédérale.
65 candidats neuchâtelois en lice pour les élections fédérales Le Journal horaire / 21 sec. / le 26 août 2019
Dans le canton de Neuchâtel, 47 candidats (13 listes) visent l'un des quatre sièges qui seront en jeu pour le Conseil national lors des élections fédérales du 20 octobre. 18 personnes sont en lice pour l'élection au Conseil des Etats.

La députation neuchâteloise actuelle au Conseil national est composée du socialiste Jacques-André Maire, qui ne se représente pas, du PLR Philippe Bauer, qui est en course mais qui vise les Etats, de l'ex-UDC Raymond Clottu qui ne se représente pas et du popiste Denis de la Reussille. Le président du Conseil communal du Locle est le seul représentant du POP aux Chambres fédérales, mais son siège est menacé par les Verts.

Contrairement à une tendance observée à l'échelle nationale, les candidats neuchâtelois pour les élections du 20 octobre à la Chambre basse sont moins nombreux qu'il y a quatre ans. Le nombre de femmes est en revanche en hausse, avec 19 candidates, contre 13 en 2015.

Dix listes pour la Chambre haute

Au Conseil des Etats, 18 candidats brigueront l'un des deux sièges neuchâtelois, soit le même nombre que lors des dernières élections. Les femmes sont neuf à se présenter. Avec deux femmes sur leur liste, les socialistes ont de bonnes chances d'être représentées à Berne.

Dans le canton de Neuchâtel comme dans celui du Jura, l'élection au Conseil des Etats a lieu selon le système de représentation proportionnelle. Les deux sortants Raphaël Comte (PLR) et Didier Berberat (PS) ne se représentent pas.

ats/ani

Publié le 26 août 2019 à 19:32 - Modifié le 26 août 2019 à 21:46