Modifié le 31 janvier 2018

La députée Pauline Queloz annonce sa démission du PDC jurassien

Pauline Queloz, ancienne députée PDC.
La députée Pauline Queloz annonce sa démission du PDC jurassien Le 12h30 / 2 min. / le 31 janvier 2018
Recalée par le Parlement jurassien à la présidence en décembre, Pauline Queloz a communiqué sa décision de démissionner du PDC Jura quelques heures avant la première séance de l’année du législatif jurassien.

Dans une lettre de trois pages envoyée dans la nuit, la jeune députée franc-montagnarde critique vertement l'attitude de son parti et de son président, parlant même de trahison. En revanche, le communiqué n’évoque pas les soupçons de mensonge au sujet de son cursus universitaire qui ont déclenché toute l’affaire le mois dernier.

Pauline Queloz siégera désormais comme députée indépendante aux côtés de deux de ses anciens collègues de parti qui ont récemment démissionné suite à cette affaire. Tous trois pourraient prétendre à créer un groupe parlementaire indépendant, ce qui serait une première dans le Jura.

Cette possibilité devra faire l’objet d’un examen de la part du bureau du Parlement, mais aussi d’un examen juridique afin de vérifier si une telle demande est conforme à la loi jurassienne.

Eventuelle levée d'immunité

Le Parlement jurassien sera aussi appelé à se prononcer sur une éventuelle levée de l'immunité des cinq juges du Tribunal cantonal. La requête émane du Ministère public et fait suite à la dénonciation pénale d’un député.

Celui-ci accuse le Tribunal cantonal, et en particulier son président de l'année passée, de violation du secret de fonction, pour avoir transmis au Parlement et à la presse des informations en lien avec la procédure disciplinaire ouverte contre Pauline Queloz.

>> Les explications de Pascal Bourquin:

JU - Démission du PDC de Pauline Queloz: les explications de Pascal Bourquin
12h45 - Publié le 31 janvier 2018

Gaël Klein/lgr

Publié le 31 janvier 2018 - Modifié le 31 janvier 2018