Modifié le 06 mars 2015

Le collège genevois de Candolle va déménager à La Seymaz

Le Collège de Candolle est situé au coeur de Genève.
L'école genevoise continue sa restructuration en fermant le collège de Candolle Forum / 1 min. / le 05 mars 2015
Situé au coeur de la ville de Genève, le vénérable Collège de Candolle fermera ses portes pour laisser la place à une école de culture générale, a appris jeudi la RTS. L'établissement sera déplacé à La Seymaz.

Situé à une encablure du Collège Calvin dans l'hyper-centre de Genève, le Collège de Candolle va déplacer toutes ses classes un peu plus loin sur la Rive gauche, dans le bâtiment du cycle d'orientation de La Seymaz dont la RTS annonçait la possible fermeture mardi. C'est donc bien ce cycle qui devrait fermer, alors que celui de La Gradelle est maintenu.

Il s'agit d'une réorganisation quasi complète de l'école secondaire genevoise par la conseillère d’Etat socialiste Anne Emery-Torracinta. Elle passe d'abord par la relocalisation et la réaffectation de plusieurs bâtiments dans le canton. Le plan final sera validé par le Conseil d'Etat.

Manque de place en culture générale

L'enjeu est la place dans les écoles, même si le Canton a mis beaucoup d'argent dans la construction de bâtiments ces dernières années. Les établissements de culture générale souffrent particulièrement. Les élèves de cette filière sont pratiquement aussi nombreux qu'au gymnase sans disposer de véritables infrastructures. Et leur nombre devrait encore augmenter avec les mesures prises par la magistrate pour durcir la voie gymnasiale.

Difficultés politiques en vue

Avec son plan d’action, Anne Emery-Torracinta apporte la solution à un problème reconnu par les politiques et par les milieux de la formation depuis plusieurs années. La réaffectation du Collège de Candolle, qui fait doublon avec Calvin, avait d’ailleurs déjà été discutée sous la précédente législature de Charles Beer.

Reste à savoir comment le plan de réorganisation va être accueilli. Pour l’instant, les partenaires ne sont pas au courant mais une réunion est prévue lundi. Du côté des parents d’élèves, des pétitions circulent déjà contre la réaffectation de La Seymaz.

Laetitia Guinand/oang

Publié le 05 mars 2015 - Modifié le 06 mars 2015