Modifié

Fonctionnaires et transports publics genevois prévoient de faire grève le même jour

Une partie du personnel des TPG avait fait grève le 19 novembre 2014 à Genève pour protester contre le démantèlement des services publics et la suppression annoncée de 100 emplois. [Keystone]
Fonctionnaires et transports publics genevois prévoient de faire grève le même jour / Le Journal horaire / 22 sec. / le 21 septembre 2022
A Genève, le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné (Cartel) va déposer un préavis de grève pour le 12 octobre prochain. Les transports publics avaient déjà annoncé un débrayage pour le même jour.

Le Cartel, qui a tenu une assemblée des délégués mardi soir, s'oppose au projet de budget 2023 de l'Etat de Genève. Les syndicats des fonctionnaires réclament une indexation de rattrapage de l'inflation et l'obtention des annuités.

"Notre revendication principale est une augmentation de salaire", a précisé le président du SSP Genève Vincent Bircher sur Radio Lac mercredi. Avec l'inflation et la hausse annoncée des primes d'assurance maladie, les revenus des salariés vont baisser, a-t-il insisté. Selon lui, l'argent peut être trouvé auprès des plus fortunés.

Le choix de la date du 12 octobre pour déposer un préavis de grève n'est pas fortuit. Il s'agit de faire converger les luttes. Ce même jour, en effet, le personnel des Transports publics genevois (TPG) promet également de se mobiliser pour demander une indexation des salaires et une prime. L'annonce avait été faite le 15 septembre par le Syndicat du personnel des transports (SEV) et Transfair.

Offre jugée insuffisante

Début septembre, le Conseil d'administration des Transports publics genevois (TPG) a accepté d'indexer les salaires du personnel de 0,6% à partir du mois de septembre et d'accorder une prime de 400 francs. Cette décision est jugée insatisfaisante par 70% des employés sondés par les deux syndicats. Les membres du SEV et de Transfair représentent près de 60% du personnel des TPG.

Un premier préavis de grève avait été déposé pour le 28 juin, mais il avait été suspendu suite à la saisie de la Chambre des relations collectives de travail par la direction de la régie publique autonome. Faute d'accord entre les parties, les syndicats peuvent à nouveau s'exprimer.

La direction des TPG prendra les dispositions nécessaires pour assurer un service minimum si la grève devait se réaliser.

cab avec ats

Publié Modifié