Publié

Une brigade à vélo rejoint les rangs de la police genevoise

À Genève, la police municipale compte désormais une brigade spéciale qui ne se déplace qu'à vélo [RTS]
À Genève, la police municipale compte désormais une brigade spéciale qui ne se déplace qu'à vélo / 12h45 / 1 min. / le 26 août 2021
A Genève, la police municipale compte désormais une brigade spéciale qui se déplace uniquement à vélo. Dix agents ont été formés à de nouvelles méthodes d'intervention.

La police de la ville de Genève a présenté mercredi à la presse sa nouvelle brigade. Il s'agit de la première à se déplacer uniquement à vélo dans toute la ville.

Selon Christine Camp, la commandante de la police municipale de la ville de Genève interrogée jeudi dans le 12h45, la différence avec les policiers et policières à vélo d'avant "c'est qu'ils utilisent leur deux roues comme outil de travail et pas uniquement comme outil de déplacement".

Une brigade plus réactive

Les agents de l'unité "bike police" font une démonstration le 25 août 2021. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Les agents de l'unité "bike police" font une démonstration le 25 août 2021. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]

"Quand on arrive sur une intervention hostile ou non, le vélo, plutôt qu’il soit positionné derrière nous, on le met entre la personne et nous. C'est un moyen de protection supplémentaire. Si je suis avec d’autres collègues, ça va changer le positionnement et les méthodes", explique Nicolas Fischer, caporal de la police genevoise.

Cette nouvelle brigade est déjà active sur le terrain depuis le mois de juin. Elle patrouille dans des lieux plutôt sensibles comme le quartier des Pâquis mais également dans les parcs de la ville ou encore la rade.

Pour Christine Camp, cette unité spéciale a plusieurs avantages. Dans "des situations plutôt particulières comme la plaine de Plainpalais où on est en infériorité numérique, les collègues en bike police arrivent rapidement sur les lieux pour apporter leur appui", précise-t-elle.

Nicolas Fischer rajoute que la mobilité à vélo est plus réactive qu'à pied lorsqu'il s'agit de rattraper un vélo ou une trottinette qui brûle un feu rouge par exemple. Pour l’instant, dix agents municipaux forment cette brigade mais la police espère que les effectifs seront augmentés ces prochaines années.

Reportage TV: Ana Silva

Adaptation web: aps

Publié