Modifié

Post-confinement, les chiens se retrouvent sans maison

Prévenir les abandons d'animaux à l'approche de l'été: Quatre Pattes a prodigué samedi ses conseils en ce sens lors de la Journée mondiale ad hoc. [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]
Prévenir les abandons d'animaux à l'approche de l'été: Quatre Pattes a prodigué samedi ses conseils en ce sens lors de la Journée mondiale ad hoc. [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]
Si les adoptions de chiens en pleine pandémie ont été nombreuses, le retour à la vie "d'avant" change la donne. Les propriétaires abandonnent leurs compagnons et les lieux d'accueil pour les animaux ne désemplissent pas.

La Société Protectrice des Animaux (SPA) à Fribourg est actuellement débordée. Il n'y a plus de place pour accueillir des animaux. Les responsables de la SPA font face à une vague d'abandons liés à l'effet Covid-19 et à la fin des mesures de confinement.

Pendant le confinement, l'adoption d'animaux de compagnie, notamment de chiens, a augmenté selon les statistiques d'Amicus. Le nombre de détenteurs de chien en Suisse est passé de 412'563 en janvier 2020 à 434'801 en juin 2021, soit plus de 22'000 nouveaux propriétaires en un an et demi.

>> Ecoutez l'interview de Nathalie Genilloud au 12h30:

La SPA Fribourg est débordée par une vague d’abandons [SPA-Fribourg - www.spafribourg.ch]SPA-Fribourg - www.spafribourg.ch
La SPA Fribourg est débordée par une vague d’abandons / Le 12h30 / 1 min. / le 4 août 2021

Fabrice Gaudiano/aps

Publié Modifié

Une situation similaire à New York

Adoptés en masse durant les confinements, choyés avec le télétravail, beaucoup de chiens, et leurs maîtres, doivent s'habituer à un nouveau rythme. Ils le font avec plus ou moins de facilité. Pour les animaux qui n'ont connu que la pandémie, la transition n'est pas toujours aisée.

De plus, beaucoup de propriétaires n'ont pas fait prendre de cours de dressage à leur jeune chien. Un an plus tard, il faut éduquer un chien adulte, "ce qui est un peu plus difficile qu'avec un chiot", explique une éducatrice new-yorkaise. La demande est telle que les rendez-vous se prennent quatre semaines à l'avance,

Retours pour raisons financières

Beaucoup de familles ramènent leur chien dans des centres par insuffisance de moyens, après une année difficile financièrement. Pour diminuer le flux des retours, le Animal Care Centers (ACC) a mis en place des initiatives pour fournir aux propriétaires de la nourriture ou prendre en charge les soins vétérinaires. L'ACC propose aussi des foyers d'accueil temporaires, "une solution à court terme pour des familles qui traversent une crise", explique Katy Hansen, la responsable, avec l'objectif de récupérer l'animal un peu plus tard.

ats/aps