Modifié le 25 juin 2018 à 07:45

Les citoyens bernois choisiront leur modèle d'aide sociale dans les urnes

Le comité dénonce le démantèlement de l'Etat social accepté par le Parlement bernois.
Les citoyens bernois choisiront leur modèle d'aide sociale dans les urnes La Matinale / 1 min. / le 25 juin 2018
La coalition de centre-gauche opposée aux coupes dans l'aide sociale votées ce printemps au Grand Conseil bernois a annoncé dimanche avoir récolté les signatures nécessaires pour faire voter les citoyens.

Le comité "Pour une aide sociale efficace!" avait lancé un projet populaire (ou référendum constructif), qui est une particularité bernoise: il permet aux citoyens de combattre un projet de loi ou un arrêté en présentant leur propre projet alternatif.

Ses auteurs avaient jusqu'à la mi-juillet pour récolter 10'000 signatures, mais en décomptent d'ores et déjà 2000 de plus. Ils dénoncent le démantèlement de l'Etat social, tel qu'accepté par le Parlement cantonal ce printemps.

Aide bernoise inférieure aux barèmes

Berne était devenu le premier canton à ne pas respecter les barèmes de la Conférence Suisse des Institutions d'Action Sociale (CSIAS), mais a été entretemps rejoint par d'autres.

>> Lire: Les montants de l'aide sociale dans le canton de Berne revus à la baisse

Le projet populaire lancé demande de respecter les normes de la CSIAS, mais aussi de faire bénéficier les chômeurs de 55 ans et plus des prestations complémentaires plutôt que de l'aide sociale. Le comité estime que son programme serait plus efficace que le plan d'austérité de la majorité bourgeoise du Grand conseil.

Selon toute vraisemblance, le corps électoral aura donc le dernier mot.

Alain Arnaud/oang

Publié le 25 juin 2018 à 07:37 - Modifié le 25 juin 2018 à 07:45