Modifié le 16 juin 2017 à 20:44

Le bureau de vote a ouvert à Moutier, qui doit choisir entre Jura et Berne

Moutier: à 48 heures d'un vote historique, la ville se prépare
L'ouverture du bureau de vote et les derniers préparatifs à Moutier 19h30 / 2 min. / le 16 juin 2017
Les citoyens de Moutier (BE) ont commencé vendredi à 17h à voter pour ou contre le rattachement de leur ville au canton du Jura, sous le regard de trois observateurs de la Confédération.

A 17h précises, les agents de sécurité de la ville ont ouvert les portes du bureau de vote à la dizaine de citoyens qui attendaient.

Les mesures pour éviter les irrégularités sont exceptionnelles en raison de l'importance de ce scrutin hautement émotionnel.

Dans la salle, outre les trois observateurs de l'Office fédéral de la justice (OFJ) - ils seront sept à se relayer jusqu'à dimanche-, se trouvaient des agents de la police cantonale, les membres de la sécurité municipale ainsi que deux agents d'une société privée.

Cortège autonomiste

Quelques dizaines d'autonomistes, qui étaient réunis en vieille ville pour un apéritif organisé par le comité "Moutier, ville jurassienne", se sont rendus en cortège au bureau de vote.

Celui-ci est exceptionnellement déplacé de l'Hôtel-de-Ville à la salle des sociétés. L'urne y sera encore accessible samedi matin et samedi en fin de journée ainsi que dimanche de 10h à 12h.

ats/jvia

Publié le 16 juin 2017 à 19:18 - Modifié le 16 juin 2017 à 20:44

Symbole jurassien repeint

Les esprits se sont échauffés lors des derniers jours de la campagne avec des accusations de propagande et de tricherie formulées tant par les partisans du non que ceux du oui sur les réseaux sociaux.

Des inconnus ont partiellement repeint dans la nuit de jeudi à vendredi l'écusson jurassien qui surplombe Moutier. La crosse jurassienne et les lettres du mot "oui" ont disparu sous trois bandeaux de couleur, blanc, bleu et rouge.

En revanche, les bandes représentant les sept districts du Jura historique n'ont pas été barbouillées. Ce symbole qui figure sur les hauteurs de la ville a déjà été barbouillé ou recouvert de peinture à plusieurs reprises au cours des dernières années. La crosse jurassienne s'était aussi transformée en croix suisse.