Modifié le 29 mai 2019 à 09:01

Le PDC tessinois mise sur la continuité et fait une fleur à Filippo Lombardi

Filippo Lombardi.
Le PDC tessinois a désigné mardi ses neuf candidats pour les élections fédérales La Matinale / 1 min. / le 29 mai 2019
On prend les mêmes et on espère continuer. Au Tessin, le PDC a désigné mardi ses neuf candidats pour les élections fédérales de cet automne et a accordé une dérogation à son sénateur Filippo Lombardi pour qu'il puisse se représenter.

Le comité du PDC tessinois a décidé de relancer ses deux conseillers nationaux sortants, Marco Romano et Fabio Ragazzi, qui occupent deux des huit sièges de la députation cantonale à la Chambre basse.

Concernant le Conseil des Etats, le démocrate-chrétien Filippo Lombardi occupe l'un des deux fauteuils avec le PLR Fabio Abate. Le premier se représente, le second pas.

La locomotive du parti

Filippo Lombardi, 62 ans, siège à Berne depuis 1999 et il brigue un sixième mandat sous la Coupole fédérale. C’est sur un ton tonitruant qu'il a crié son appétit d’aller de l’avant devant le comité de son parti réuni à Sant’Antonino.

Pour briguer ce nouveau mandat de quatre ans, l’ancien journaliste, entrepreneur dans les médias et président du club de hockey d'Ambri-Piotta a bénéficié d’une dérogation de la part de la direction du PDC tessinois.

Il faut dire que le parti est sorti affaibli des dernières élections cantonales d'avril et qu'il risque de perdre l'un des ses deux sièges au National et celui de la Chambre haute est convoité par le PS et la droite. Filippo Lombardi représente ainsi une valeur sûre et le PDC tessinois, qui se dit attaqué de toutes parts, n'est pas près de renoncer à la locomotive de son parti.

Nicole della Pietra/boi

Publié le 01 mai 2019 à 14:15 - Modifié le 29 mai 2019 à 09:01