Modifié

En Ukraine, des sites gouvernementaux cyberattaqués par des auteurs inconnus

Image d'Illustration [Mathieu Thomasset / Hans Lucas / - AFP]
Une vaste attaque informatique touche plusieurs sites gouvernementaux en Ukraine / La Matinale / 24 sec. / le 14 janvier 2022
Plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens ont été la cible vendredi d'une cyberattaque de grande ampleur. L'agression est d'origine inconnue mais elle s'est produite dans un contexte de vives tensions entre Kiev et Moscou.

Les sites de ministères, dont ceux des Affaires étrangères et des Situations d'urgence, étaient inaccessibles vendredi matin, a constaté l'Agence France Presse (AFP). Les autorités n'ont cependant pas indiqué si des infrastructures informatiques étaient également désactivées ou perturbées.

"Les sites du ministère des Affaires étrangères et d'un certain nombre d'autres agences gouvernementales sont temporairement hors service", a indiqué le porte-parole de la diplomatie ukrainienne.

"Nos experts sont à pied d'oeuvre pour rétablir le fonctionnement des systèmes informatiques et la police a ouvert une enquête", a-t-il ajouté.

Affichage de menaces

Avant que le site du ministère des Affaires étrangères ne soit rendu inaccessible, un message menaçant avait été publié par les auteurs de la cyberattaque sur sa page d'accueil en ukrainien, en russe et en polonais.

"Ukrainiens, prenez peur et préparez-vous au pire. Toutes vos données personnelles ont été téléchargées sur le Web", pouvait-on lire, selon un correspondant de l'AFP. Ce message était accompagné de plusieurs logos, dont un drapeau ukrainien barré.

Cependant, aucune "fuite de données personnelles" n'a été constatée dans l'immédiat ont annoncé peu après les services de renseignement du pays.

Origine inconnue sur fond de crise

Le piratage de vendredi n'a pas été revendiqué dans l'immédiat et les autorités n'ont accusé encore personne, mais il intervient dans un contexte de tensions croissantes entre l'Ukraine et la Russie voisine, que Kiev et ses alliés occidentaux accusent de planifier une nouvelle invasion du territoire ukrainien.

Une attaque informatique d'ampleur visant les infrastructures stratégiques ukrainiennes afin de désorganiser les autorités est un des scénarios évoqués comme pouvant être le signe avant-coureur d'une offensive militaire classique.

Plusieurs sessions de pourparlers entre responsables russes et occidentaux ont eu lieu ces derniers jours pour désamorcer cette crise, sans aucune avancée.

>> Plus de détails: Le Conseil OTAN-Russie se réunit pour tenter de désamorcer la crise ukrainienne

agences/ami

Publié Modifié

L'UE et l'OTAN veulent soutenir l'Ukraine

L'Union européenne condamne la cyberattaque et mobilise tous ses moyens pour aider Kiev, a annoncé à Brest le chef de la diplomatie européenne.

"Nous avons convoqué une réunion d'urgence des ambassadeurs du comité politique et de sécurité de l'UE pour voir comment on peut agir et quelle assistance technique, apporter à l'Ukraine", a précisé Josep Borrell qui préside une réunion informelle des ministres des affaires étrangères de l'UE à Brest (Ouest de la France).

L'Otan a pour sa part annoncé vendredi son intention de signer avec l'Ukraine un accord sur le renforcement de leur coopération contre les cyberattaques.

L'accord, qui sera signé "dans les prochains jours", "prévoit notamment l'accès de l'Ukraine à la plateforme de partage d'informations sur les logiciels malveillants de l'Otan", a précisé dans un communiqué Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Alliance atlantique.