Modifié

Ryad livre un récit contradictoire de la mort du journaliste Khashoggi

Le consulat saoudien à Istanbul, où Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre dernier. [Lefteris Pitarakis  - AP Photo]
Le consulat saoudien à Istanbul, où Jamal Khashoggi a été tué le 2 octobre dernier. [Lefteris Pitarakis - AP Photo]
Le journaliste Jamal Khashoggi a été tué par étranglement lors d'une altercation au consulat saoudien à Istanbul, a dit dimanche une source saoudienne haut placée. La version diffère des premières explications de Ryad.

L'Arabie saoudite a reconnu samedi la mort du journaliste saoudien, mais les premières explications de Ryad n'ont pas convaincu la communauté internationale.

>> Lire: Paris veut une enquête "exhaustive" sur la mort de Jamal Khashoggi

Selon la première version, Jamal Khashoggi a été tué au cours d'une rixe à coups de poing. Une heure plus tard, un responsable saoudien a cependant déclaré que le journaliste avait été tué par une prise d'étranglement.

Etranglement

D'après le nouveau récit, les 15 ressortissants saoudiens venus rencontrer Khashoggi au consulat ont tenté de le persuader de rentrer en Arabie et, face à son refus, l'ont accidentellement tué en tentant de l'empêcher de crier.

Les responsables turcs ont laissé entendre que le corps de Khashoggi, introuvable à ce jour, avait été démembré. Selon ce haut responsable saoudien, il a été confié à un "coopérateur local" chargé de s'en débarrasser.

Le récit initial livré par Ryad s'appuyait sur "de fausses informations en interne", dit-il pour expliquer les versions contradictoires.

rtr/jvia

Publié Modifié