Modifié le 28 novembre 2017 à 16:31

Le vote européen sur le glyphosate suscite des crispations en Allemagne

L'herbicide Roundup contient du glyphosate.
L'herbicide Roundup contient du glyphosate. [Stéphanie Lecocq - Keystone]
Le Parti social-démocrate a demandé à Angela Merkel de sanctionner son ministre de l'Agriculture, qui a voté en faveur du renouvellement de l'autorisation du glyphosate par l'UE alors qu'il était supposé s'abstenir.

Réagissant à la polémique, la chancelière a "regretté" ce vote de Christian Schmidt qui n'a "pas respecté les instructions données par le gouvernement fédéral".

Il est de tradition que Berlin s'abstienne lors des votes à Bruxelles en cas de désaccord entre membres de la coalition gouvernementale.

Contexte tendu

Le SPD, partenaire minoritaire de la coalition sortante qui expédie les affaires courantes, était opposé au renouvellement de l'autorisation pour cinq ans de cet herbicide potentiellement cancérogène.

"Je compte bien qu'un tel incident ne se répète pas", a dit la chancelière, sans toutefois évoquer de sanction à l'encontre de son ministre, membre de l'Union chrétienne-sociale, l'alliée bavaroise de l'Union chrétienne-démocrate.

Le SPD estime que sa confiance a été trahie au moment où Angela Merkel tente de le convaincre d'entamer des discussions en vue de former une nouvelle coalition gouvernementale.

>> Lire:Dangerosité, usage, alternatives: les principaux enjeux liés au glyphosate

reuters/jc

Publié le 28 novembre 2017 à 16:21 - Modifié le 28 novembre 2017 à 16:31