Publié le 07 juillet 2016 à 19:28

Premières condamnations à Cologne après la vague d'agressions

Les agressions de la St-Sylvestre avaient provoqué de nombreuses manifestations à Cologne.
Les agressions de la St-Sylvestre avaient provoqué de nombreuses manifestations à Cologne. [Oliver Berg - EPA]
Un Irakien et un Algérien âgés de 20 et 26 ans ont été condamnés jeudi à Cologne à un an de prison avec sursis pour leur implication dans les agressions sexuelles commises le soir de la Saint-Sylvestre.

Il s'agit des premières condamnations dans le cadre de cette affaire qui a soulevé une vague d'indignation en Allemagne en plein débat sur l'accueil des réfugiés.

Plus de 600 plaintes ont été déposées par des femmes qui disent avoir été victimes de violences sexuelles et de vols à Cologne et à Hambourg. La police a mis en cause des Nord-Africains en situation irrégulière et des demandeurs d'asile.

Le jugement du tribunal de Cologne est tombé juste après l'adoption au Bundestag - à l'unanimité - d'une réforme du code pénal qui alourdit les sanctions pour les crimes sexuels et élargit la définition du crime sexuel.

Reuters/olhor

Publié le 07 juillet 2016 à 19:28

L'Allemagne bouleverse sa définition du viol

L'Allemagne a bouleversé jeudi sa définition du viol, jusqu'alors plus restrictive qu'ailleurs, avec un vote du Parlement qui tranche un tumultueux débat ravivé par les agressions du Nouvel An à Cologne et le procès d'une jeune mannequin.

Tout acte sexuel commis "contre la volonté identifiable d'une autre personne" est désormais une infraction pénale, prévoit ce texte adopté par le Bundestag à l'unanimité des 601 votants et salué par une ovation debout, face à la chancelière Angela Merkel.