Modifié le 28 mars 2016 à 20:26

La police belge libère Fayçal C., qui était suspecté d'être "l'homme au chapeau"

La police indique qu'elle cherche à identifier l'homme de façon officielle.
La police indique qu'elle cherche à identifier l'homme de façon officielle. [François Lenoir - Reuters]
La police belge a libéré le suspect nommé Fayçal C. pour manque de preuve dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles. Un nouvel appel à témoins sur "l'homme au chapeau" a été diffusé lundi.

Fayçal C., initialement soupçonné d'être le troisième assaillant de l'aéroport, a été remis en liberté, a annoncé lundi le parquet fédéral belge.

"Les indices qui avaient entraîné l'arrestation du nommé Fayçal C. n'ont pas été confortés par l'évolution de l'instruction en cours. En conséquence, l'intéressé a été remis en liberté par le magistrat instructeur", a déclaré le parquet dans un communiqué sans autre précision.

Les médias du pays affirmaient qu'il était l'homme que l'on voit pousser un chariot avec une valise sur la capture d'écran diffusée avec l'appel à témoins diffusé après les attentats, surnommé "l'homme au chapeau".

En quête d'une identification officielle

Une source proche de l'enquête, qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat, a affirmé que Fayçal C. n'avait pas été identifié officiellement, ce qui suggérerait que la police avait du mal à le relier au personnage pris par les caméras de vidéo surveillance. Cet individu portait des lunettes et son chapeau descendait assez bas sur son visage.

Dans un nouvel appel lancé lundi, la police précise qu'elle cherche à identifier l'homme de façon officielle. Il est soupçonné de s'être débarrassé de son bagage, qui contenait une bombe, avant de quitter le terminal.

reuters/kg/jvia

Publié le 28 mars 2016 à 15:33 - Modifié le 28 mars 2016 à 20:26