Modifié

La Suisse est le 14e pays exportateur de matériel militaire

La vente des véhicules militaires concerne 10% des exportations suisses (ici un Piranha). [Laurent Gilliéron - Keystone]
La vente des véhicules militaires concerne 10% des exportations suisses (ici un Piranha). [Laurent Gilliéron - Keystone]
Pour la période 2011-2015, la Suisse a figuré au 14e rang des exportations du matériel militaire, a indiqué lundi l'institut Sipri. Ses deux meilleurs clients ont été la Chine et les Etats-Unis.

Le volume des exportations militaires a diminué de 5% par rapport à la période 2006-2010, lors de laquelle la Suisse figurait au 13e rang mondial.

L'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri) a néanmoins relevé que les livraisons ont sensiblement augmenté en 2014 et 2015.

Chine et Etats-Unis en tête

Près de 20% du volume exporté concerne la Chine. Il s'agit surtout de systèmes de défense aériens et de radars. Les Etats-Unis suivent de près, avec 19% du volume exporté (en légère baisse), puis l'Arabie saoudite avec 14%.

Plus de la moitié (55%) des livraisons concerne des systèmes de simulation aérienne et des appareils d'entraînements. Des produits liés à la défense aérienne figurent en deuxième position (13%). Vient ensuite la vente de divers véhicules militaires (10%).

agences/bri

Publié Modifié

Les Américains, maîtres de l'exportation

Au niveau du classement mondial, la part de marché américaine a grimpé à 33%, contre 29% en 2006-2010, a indiqué le Sipri.

La Russie a progressé, ces exportations ont atteint 25% du volume mondial, même les Occidentaux ont émis des sanctions pour son rôle dans le conflit ukrainien.

Les exportations de matériel militaire chinois arrivent en 3e position, bien qu'elles ne représentent que 5,9% du volume mondial. Elles ont toutefois progressé, hors artillerie légère, de 88%.

Les producteurs européens perdent du terrain, avec 5,6% pour la France et 4,7% pour l'Allemagne.

L'Inde, gros importateur

L'Inde reste de loin le client numéro un (14%) des pays importateurs d'armes militaires. Le pays en achète deux fois plus que son suivant, l'Arabie saoudite, et trois fois plus que la Chine.