Modifié

Les armes suisses perdent du terrain face à la concurrence internationale

La chute des ventes s'explique principalement par le recul des exportations à destination des Emirats arabes unis. [Urs Flüeler - Keystone]
La chute des ventes s'explique principalement par le recul des exportations à destination des Emirats arabes unis. [Urs Flüeler - Keystone]
Les exportations suisses d'armes sont en perte de vitesse face à la concurrence internationale, selon des chiffres publiés lundi par l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm.

La Suisse, qui détient 1% du marché global des exportations de systèmes d'armes majeurs pour la période de 2009 à 2013, se situe au 14e rang des exportateurs mondiaux d'armement, selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI)

Alors que le marché de l'armement est en plein essor, la part helvétique a reculé d'un rang et de 21 % par rapport à la période de mesure précédente (2008-2012), indique le SIPRI qui publiait les données les plus récentes.

Forte baisse en 2013

En 2013, les exportations suisses d'armement ont accusé une forte baisse. Des armes, des munitions et autres équipements d'une valeur totale de 461,2 millions de francs ont été vendus à d'autres pays, soit 239,2 millions de francs de moins qu'en 2012.

Pour faire face à cette situation difficile pour l'industrie de l'armement et afin de préserver des emplois, le Conseil national a adopté de justesse le 6 mars dernier un assouplissement de l'ordonnance sur le matériel de guerre.

ats/mre

Publié Modifié