Modifié le 14 octobre 2014 à 08:56

Le Parlement britannique reconnaît l'Etat palestinien

Séance du Parlement britannique à la Chambre des communes.
Séance du Parlement britannique à la Chambre des communes. [Pool - Reuters]
Les députés britanniques se sont prononcés lundi soir pour la reconnaissance d'un Etat palestinien dans une motion appelant leur gouvernement à en faire de même, mais le vote était non contraignant.

Dix jours après l'annonce faite par la Suède, critiquée par Israël, qu'elle allait reconnaître l'État de Palestine, les parlementaires du Royaume-Uni ont adopté une motion appelant le gouvernement britannique à "reconnaître un Etat palestinien aux côtés de l'Etat d'Israël" comme une "contribution pour assurer une solution négociée consacrant deux Etats" dans cette région.

Ce vote ne va rien changer dans l'immédiat puisqu'il revêt un caractère purement symbolique et le gouvernement de David Cameron ne sera pas contraint de s'y conformer.

"Lorsque le moment sera jugé approprié"

La position du gouvernement "est très claire et ne va pas changer" avait insisté un porte-parole de Downing Street à l'ouverture des débats.

Le ministre chargé du Moyen-Orient Tobias Ellwood a souligné qu'un Etat palestinien ne serait reconnu que lorsque le moment sera jugé approprié. Seule la fin de l'occupation assurera qu'un Etat palestinien puisse devenir une réalité sur le terrain, selon lui.

agences/fb

Publié le 14 octobre 2014 à 03:44 - Modifié le 14 octobre 2014 à 08:56

Vote massif à Westminster

La motion adoptée par 274 voix contre 12 avait été déposée par le député travailliste Grahame Morris et a obtenu l'appui de nombreux débutés du Labour et des partis conservateur et libéral-démocrate au pouvoir.

La coalition avait assuré n'avoir donné aucune consigne, alors que plusieurs députés travaillistes pro-Israël s'opposaient à la motion.

La Suède va reconnaître l'"Etat de Palestine"

Ce vote survient dix jours après l'annonce faite par la Suède, immédiatement critiquée par Israël, qu'elle allait reconnaître l'État palestinien.

D'autres nations européennes comme la Pologne ou la Bulgarie l'ont reconnu en 1988, alors qu'elles faisaient encore partie du bloc soviétique.

Au total, l'autorité palestinienne se prévaut de la reconnaissance de 134 pays, dont Brésil et Argentine.

Pour Israël, le vote britannique "sape les chances" de paix

Israël a déploré mardi le vote britannique via un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

"Une reconnaissance internationale prématurée envoie aux dirigeants palestiniens le message alarmant qu'ils peuvent se soustraire aux choix difficiles que les deux parties ont à faire, et sape les chances d'atteindre une paix véritable", indique le communiqué.