Modifié le 17 avril 2013 à 08:48

Un séisme d'une magnitude de 7,8 en Iran fait des morts au Pakistan

Au Pakistan, notamment à Karachi, de nombreuses personnes ont envahi les rues craignant l'effondrement d'immeubles.
Au Pakistan, notamment à Karachi, de nombreuses personnes ont envahi les rues craignant l'effondrement d'immeubles. [Rehan Khan - ]
Un séisme survenu mardi dans le sud-est de l'Iran a fait une quarantaine de morts au Pakistan voisin, alors qu'il est difficile de dresser un bilan côté iranien en raisons des problèmes de communication avec les zones touchées.

Un puissant séisme dans le sud-est de l'Iran mardi a fait au moins 40 morts au Pakistan voisin, ont annoncé mercredi les autorités pakistanaises, revoyant à la hausse un précédent bilan.

Le séisme d'une magnitude de 7,8 a endommagé plus d'un millier de maisons en torchis dans la ville de Mashkail dans la province reculée du Balouchistan, proche de la région désertique frontalière de l'Iran.

Incertitudes en Iran

Côté iranien, les problèmes de communication avec les zones touchées empêchent de dresser un bilan exact.

Un responsable iranien a parlé de centaines de morts, alors qu'un élu évoquait au contraire un bilan "peu élevé" et que le gouverneur de la province touchée, le Sistan et Baloutchistan, assurait qu'il n'y avait aucune victime.

La télévision iranienne a elle fait état d'au moins 40 morts, mais a reconnu que ce bilan n'est pas officiellement confirmé.

Selon un responsable local du ministère de la Santé, cité par l'agence Fars, plus de 20 villages ont subi des dégâts importants. Un responsable du Croissant-Rouge a indiqué que des équipes de sauvetage avaient pu être dépêchées dans les zones touchées.

agences/lgr

Publié le 16 avril 2013 à 14:11 - Modifié le 17 avril 2013 à 08:48

Secousse ressentie dans les pays du Golfe

Le nouveau séisme qui a frappé l'Iran mardi a été fortement ressenti dans les monarchies voisines du Golfe, notamment les Emirats arabes unis où les habitants ont évacué les tours d'habitation et de bureaux, selon des témoins.

Les tours abritant les compagnies dans le centre financier de Dubaï et Media City, ainsi que les immeubles d'habitation du front de mer, ont été évacués.

Le séisme a également été fortement ressenti au Koweït, notamment dans les zones côtières, à Bahreïn où les immeubles ont été évacués dans le centre financier de Manama, dans l'est de l'Arabie saoudite, et Oman, selon des habitants.

Aide des Etats-Unis proposée

Malgré leurs relations tendues avec Téhéran, les Etats-Unis ont proposé mardi leur aide à l'Iran et au Pakistan, victimes d'un important séisme qui a fait des dizaines de morts.

"Nous nous tenons prêts à offrir toute assistance en ces temps difficiles", a déclaré le chef de la diplomatie américaine dans un communiqué.

Le secrétaire d'Etat, John Kerry, a présenté ses "plus sincères condoléances" aux familles des victimes après le séisme le plus puissant qu'ait connu l'Iran depuis 50 ans.

La terre a déjà tremblé au début du mois

Le 9 avril, un séisme de magnitude 6,1 avait frappé une zone rurale du sud de l'Iran, faisant près de 40 morts et plus de 800 blessés.

La secousse n'avait pas endommagé la centrale nucléaire de Bouchehr, la seule du pays, située à une centaine de kilomètres, selon les autorités.

Située sur plusieurs failles sismiques importantes, la République islamique d'Iran a déjà connu de nombreux tremblements de terre dévastateurs.

La région du Sistan-Balouchistan en Iran