Modifié

Nouvelles évacuations alors qu'un feu menace une ville pétrolière canadienne

Un feu de forêt menace une ville pétrolière de l'ouest du Canada
Un feu de forêt menace une ville pétrolière de l'ouest du Canada / L'actu en vidéo / 49 sec. / mercredi à 11:41
Dans la province de l'Alberta, au Canada, des milliers d'habitants ont reçu l'ordre mardi d'évacuer en raison de l'approche d'un feu de forêt à proximité de Fort McMurray, où se trouve un immense centre de production de pétrole.

L'immense brasier qui menace la ville pétrolière de Fort McMurray, dans l'ouest du Canada, a encore gagné du terrain mercredi, au lendemain de l'évacuation de plus de 6000 habitants, mais les autorités espèrent un peu de répit dans les heures à venir.

L'incendie a plus que doublé de taille en 24 heures sous l'effet de vents violents, pour atteindre près de 21'000 hectares et se trouve maintenant à moins de 4,5km de la ville. Mais le vent a baissé et devrait éloigner l'incendie de la ville et de l'autoroute, a expliqué Christine Tucker du service d'incendie de l'Alberta, lors d'une conférence de presse. Les autorités ont toutefois appelé les habitants à la vigilance, les conditions pouvant se "détériorer rapidement".

Située en Alberta, Fort McMurray est connue pour être le point névralgique de la production de pétrole du Canada. Cette ville de 70'000 habitants est aussi le symbole de la plus grosse catastrophe naturelle de l'histoire du pays, en matière de destruction, après avoir été partiellement ravagée par les flammes en 2016.

>> Lire à ce sujet : Des milliers de personnes évacuées dans l'Ouest canadien

Une saison dévastatrice

En 2023, le Canada a affronté la pire saison d'incendies de son histoire. Près de 18 millions d'hectares de terres sont partis en fumée - soit une superficie plus grande que la Grèce.

Cet hiver a également été l'un des plus chauds, avec peu de neige dans de nombreuses régions.

Des conditions qui font craindre un nouvel été apocalyptique. D'autant plus que durant la saison hivernale, le pays a enregistré un nombre record de feux zombies, ces brasiers qui couvent sous la neige dans l'épaisse profondeur des tourbières de la forêt boréale.

Rassurer la population

Photo aérienne d'un feu dans la forêt de Grande Prairie, Canada, prise le 10 mai 2024. [AFP - Alberta Wildfire Service /Handout]
Photo aérienne d'un feu dans la forêt de Grande Prairie, Alberta, Canada, prise le 10 mai 2024. [AFP - Alberta Wildfire Service /Handout]

Toutefois le chef des pompiers de la région Jody Butz a tenu à rassurer la population estimant que "l'activité des incendies est très différente de celle de 2016".

"Nous disposons de ressources abondantes et nous sommes bien placés pour répondre à la situation", a-t-il estimé.

Tous les regards sont néanmoins tournés vers la région car le risque est grand à cause des installations pétrolières. Le Canada possède 10% des réserves mondiales d'or noir, dont une très grande partie se trouve dans les sables bitumineux.

afp/doe

Publié Modifié