Modifié

Pluies et inondations causent la mort d'au moins 20 personnes au Brésil

Une vue aérienne des inondations dans l'Etat de Bahia au Brésil, le 12 décembre 2021. [Isac Nobrega - EPA/Keystone]
Inondations au Brésil, avec risques pour les barrages / La Matinale / 1 min. / le 28 décembre 2021
Les inondations provoquées par de fortes pluies dans l'Etat de Bahia (nord-est du Brésil) ont fait deux nouveaux morts, portant à vingt le nombre de décès depuis début novembre dans la région. Le nombre de personnes déplacées se monte désormais à près de 63'000.

"Nous vivons la plus grande catastrophe de l'histoire de Bahia", a déclaré le gouverneur de Bahia, Rui Costa. Ce dernier supervise depuis samedi une opération conjointe dans les zones touchées avec le gouvernement fédéral et d'autres Etats.

Deux nouveaux décès ont été enregistrés dans la ville d'Itabuna. Un homme de 21 ans a été Des affaires de personnes vivant à Itamaraju, dans le sud de l'Etat de Bahia, tentent de sécher au soleil. Brésil, le 22 décembre 2021. [Mateus Pereira/Bahia State Government - AFP]Des affaires de personnes vivant à Itamaraju, dans le sud de l'Etat de Bahia, tentent de sécher au soleil. Brésil, le 22 décembre 2021. [Mateus Pereira/Bahia State Government - AFP]emporté par le courant et une femme de 33 ans a été tuée par un glissement de terrain, selon le dernier rapport du gouvernement local lundi après-midi.

"L'eau commence à baisser à la source de la rivière Cachoeira et, bien que lentement, on s'attend à une amélioration dans les jours à venir", a déclaré le gouverneur Costa.

Des maisons étaient sous l'eau et des rues transformées en rivières dans plusieurs municipalités du sud de l'Etat, touchées depuis jeudi par de fortes précipitations qui ont provoqué la rupture de barrages et le débordement de rivières pendant le week-end.

Plus de 350 blessés

Le nombre de déplacés à presque doublé depuis dimanche, avec 62'796 personnes ayant dû quitter leur foyer selon la Protection civile de Bahia (Sudec). Par ailleurs, 358 personnes ont été blessées depuis le début des fortes précipitations en novembre.

Au total, on estime que 116 communes, dont au moins 100 en situation d'urgence, et 471'009 personnes sont affectées par ces pluies.

L'équivalent d'un mois d'eau est tombé dans certaines municipalités, notamment à Salvador, la capitale de l'Etat de Bahia, qui a reçu vendredi jusqu'à cinq fois la moyenne historique de 58 millimètres pour le mois de décembre, selon la défense civile de la ville.

"Tragédie gigantesque"

"C'est une tragédie gigantesque. Je n'ai pas mémoire de quelque chose de cette dimension dans l'histoire récente de Bahia. Le nombre de maisons, de rues et de villes complètement sous l'eau est vraiment terrifiant", a déclaré le gouverneur Rui Costa, qui a survolé dimanche matin les zones sinistrées dans le sud de Bahia.

Depuis samedi se tient une opération conjointe entre l'Etat fédéral et l'Etat de Bahia mobilisant du personnel, des hélicoptères et des équipements pour venir au secours de milliers d'habitants piégés par les inondations, avec la coopération d'autres Etats comme ceux de Minas Gerais, Sergipe, Espirito Santo et Sao Paulo.

Quelque vingt-cinq routes ont été interrompues ou inondées dans différentes parties de l'Etat, certaines en raison de glissements de terrain de pierres ou de terre, selon le ministère des Infrastructures de Bahia.

>> Lire aussi: Des catastrophes naturelles toujours plus coûteuses, selon une ONG

ats/sjaq

Publié Modifié

Le Sud de l'Etat de Bahia, au Brésil