Modifié

Neuf ans après Atlantis, les Américains font enfin leur retour dans l'espace

Avec le décollage réussi hier de la fusée Space X, les Etats-Unis relancent leur programme spatial. [RTS]
Avec le décollage réussi hier de la fusée Space X, les Etats-Unis relancent leur programme spatial. / 12h45 / 1 min. / le 31 mai 2020
A l'aide de la société SpaceX d'Elon Musk, les Etats-Unis sont parvenus samedi à renvoyer des hommes dans l'espace. Neuf ans après la retraite de leurs navettes spatiales, ils ne dépendent plus des capsules russes Soyouz pour rejoindre la station spatiale internationale.

Les astronautes américains Bob Behnken et Doug Hurley se sont envolés samedi à 15h22, heure de Floride (21h22 en Suisse) du centre spatial Kennedy en Floride à bord d'une fusée fabriquée par SpaceX, première société privée à se voir confier par la Nasa la responsabilité d'acheminer ses astronautes dans l'espace.

Profitant d'une éclaircie, une fusée Falcon 9 de la société fondée par Elon Musk a placé en orbite une dizaine de minutes plus tard la capsule Crew Dragon, pour son premier vol habité et le premier lancé par les Etats-Unis depuis 2011.

>> Le lancement en vidéo:

Première fusée qui "retourne" sur Terre

Après avoir accompli sa tâche d'arracher les deux hommes à la gravité terrestre, le premier étage de la fusée de 70 mètres s'est séparé comme prévu et est revenu se poser, à la verticale, sur une barge au large de la Floride. SpaceX est pour l'heure la seule société au monde capable de récupérer ainsi ses lanceurs, ce qui permet des économies.

Le second étage de Falcon 9 a ensuite placé la capsule Crew Dragon sur la bonne orbite, en direction de la Station spatiale internationale. Elle devrait s'y arrimer dimanche à 16h29 (heure suisse), après 19 heures de voyage. "La capsule est sur la bonne orbite pour atteindre la station", a indiqué SpaceX, la société d'Elon Musk.

>> La séparation de "Crew Dragon" en image:

 "C'est incroyable", a réagi de son côté le président américain Donald Trump, présent sur place. "De vrais génies, personne ne fait cela comme nous", a-t-il estimé, déclarant que les prouesses des Etats-Unis dans l'espace seraient "l'une des choses les plus importantes que nous ayons jamais faites".

Fin de la dépendance des USA envers la Russie

Le décollage réussi de la fusée Falcon9 et de son véhicule spatial Crew Dragon, tous deux développés par la société SpaceX de l'entrepreneur Elon Musk, constitue le premier vol habité partant des Etats-Unis depuis neuf ans. Le dernier en date remontait au mois de juillet 2011, avec le dernier vol de la navette spatiale Atlantis pour ravitailler la station spatiale internationale, avant la mise à la retraite des trois navettes encore en opération, jugées trop coûteuses.

Si la mission peut sembler un pas modeste dans l'exploration spatiale - les deux astronautes américains n'iront ni sur la Lune ni vers Mars, mais "seulement" dans la station spatiale internationale, à 400 km de la Terre, où Russes et Américains vont et viennent depuis 1998 - , elle signe notamment la fin de la dépendance des Américains aux véhicules spatiaux russes Soyouz, seuls capables d'amener et de ramener des hommes vers la station.

ats/vic

Publié Modifié

Les félicitations de l'agence spatiale russe

L'agence spatiale russe Roskosmos, jusqu'alors la seule capable d'envoyer des cosmonautes sur la Station spatiale internationale (ISS), a félicité dimanche la société américaine SpaceX pour le décollage réussi de sa fusée emportant deux astronautes américains sur la station orbitale.

"Je voudrais saluer nos collègues américains", a déclaré le cosmonaute Sergueï Krikaliov, directeur exécutif de l'agence spatiale russe pour les programmes de vols habités. "Le succès de cette mission va nous apporter de nouvelles opportunités qui bénéficieront à tout le programme international" de vols habités dans l'espace, a-t-il ajouté.