Modifié le 22 janvier 2018 à 12:39

Pour l'économiste Joseph Stiglitz, la Suisse devrait se méfier du bitcoin

Joseph Stiglitz, photographié à Athènes en 2015
Joseph Stiglitz, photographié à Athènes en 2015 [ORESTIS PANAGIOTOU - EPA]
Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz met en garde la Suisse en matière de cryptomonnaies. Le caractère secret du bitcoin pourrait avoir un impact sur la réputation de la place financière helvétique.

En remplissant leurs fonctions de moyen d'échanges et d'investissements, le dollar et le franc sont de bonnes devises, aux yeux de l'économiste pour qui les devises virtuelles ne constituent pas un modèle économique durable.

"Dès le moment où les cryptomonnaies gagnent suffisamment de poids dans de grands pays, ces derniers s'interposent", explique Joseph Stiglitz dans le Blick, lundi.

L'enthousiasme de Johann Schneider-Ammann

"Beaucoup de pays souhaitent interdire le bitcoin, seule la Suisse fait le contraire. Or il est question ici d'évasion fiscale, de terrorisme et de blanchiment d'argent: des méfaits avec lesquels personne ne souhaite être en relation ", ajoute l’économiste.

Le conseiller fédéral en charge de l’Economie Johann Schneider-Ammann a plaidé, la semaine dernière, en faveur des cryptomonnaies. Dans un discours à St-Moritz, il a déclaré qu'il espérait que d'ici cinq à dix ans, plus personne ne parlerait de Crypto Valley Zoug mais de Crypto Nation Switzerland.

ats/pym

Publié le 22 janvier 2018 à 11:28 - Modifié le 22 janvier 2018 à 12:39