Modifié le 03 avril 2019 à 16:25

Les Suisses ont dépensé plus de 3 milliards pour manger bio en 2018

Le bio a la cote en Suisse. L'éclairage de Pascal Olivier, responsable de l'antenne romande de Bio Suisse.
Le bio a la cote en Suisse. L'éclairage de Pascal Olivier, responsable de l'antenne romande de Bio Suisse. 12h45 / 2 min. / le 03 avril 2019
Les consommateurs suisses ont consacré 360 francs par habitant en 2018 pour consommer bio. Un an plus tôt ce montant atteignait 320 francs, a indiqué mercredi Bio Suisse, la principale organisation du secteur du pays.

Le chiffre d'affaires annuel de la branche a dépassé pour la première fois les trois milliards de francs, précise Bio Suisse. Les ventes se sont établies à 3,066 milliards, en hausse de 13,3% sur un an, pour une part de marché de 9,9%. Les trois quarts des achats ont été réalisés à la Migros et chez Coop.

Comme un an plus tôt, c'est la Suisse romande qui a le plus contribué à la progression des denrées alimentaires issues de techniques agricoles respectueuses de l'environnement. La part de marché a ainsi atteint 9,9% en 2018, contre 8,8% en 2017. Les Romands talonnent désormais les Suisses allemands (10% de part de marché), tandis que les Tessinois suivent un peu plus loin (8,6%).

L'oeuf est le champion du bio

Tous les groupes de produits ont poursuivi leur croissance. L'oeuf reste le champion des produits bio avec une part de marché de 27,6%, suivi par le pain frais (25,3%), les légumes, salades et pommes de terre (21,8%).

 

 

Fin 2018, 6719 fermes ont produit selon les directives de Bio Suisse, soit 296 de plus qu'un an plus tôt. Le bio représente désormais 15,4% de la surface agricole utile totale du pays (10% en plaine, 23,6% en montagne).

ats/cab

Publié le 03 avril 2019 à 12:51 - Modifié le 03 avril 2019 à 16:25