Banniere 11 mai [Keystone]
Publié Modifié

Le Conseil fédéral souhaite supprimer l’obligation du port du masque à l’extérieur dès le 28 juin

- Assouplissement du port du masque, réouverture des discothèques et des parcs aquatiques: le Conseil fédéral prévoit de nouveaux assouplissements avant les vacances d'été. Il a mis un nouveau paquet de mesures en consultation vendredi.

- Les conditions d'entrée en Suisse devraient aussi être assouplies le 28 juin. L'interdiction d'entrée sera notamment levée pour les voyageurs venant d'un Etat non membre de l'espace Schengen s'ils sont vaccinés.

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 354 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore trois décès supplémentaires, alors que 24 malades ont été hospitalisés.

Suivi assuré par RTSinfo

21h30

Le masque devrait bientôt se faire beaucoup plus discret

Le ras-le-bol devenait palpable. Le Conseil fédéral l’a senti. Le masque devrait bientôt se faire beaucoup plus discret.

Le projet mis en consultation prévoit la fin de l’obligation de le porter dans les espaces accessibles au public, y compris dans les gares et aux arrêts de bus.

Dans le domaine de la formation également, le Conseil fédéral veut supprimer l'obligation nationale de porter le masque au niveau secondaire II.

>> Regarder le reportage du 19h30:

Le masque devrait bientôt se faire bientôt beaucoup plus discret. Reportage [RTS]
Le masque devrait bientôt se faire bientôt beaucoup plus discret. Reportage / 19h30 / 2 min. / le 11 juin 2021

18h30

Alain Berset: "On n'est pas encore tout à fait au bout"

Pour Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la santé, la fin de la crise approche. "Mais on n’est pas encore tout à fait au bout", tempère-t-il au micro de Forum vendredi.

Pour lui, on en sortira définitivement si la population continue à adhérer à la vaccination. Dans ce cas, "dès août, on pourra voir que le gros est derrière nous", insiste-t-il, rappelant que la Suisse va recevoir deux millions de doses de vaccins dans les prochains jours.

En parallèle à la vaccination, il voit dans le certificat Covid, qui permettra notamment aux boîtes de nuit d'accueillir à nouveau leurs clients, une occasion de commencer à retrouver une certaine normalité, soulignant qu’il n’y a pas que la vaccination qui permet d’obtenir le certificat. Il y a aussi les personnes qui se font tester qui peuvent l’obtenir durant 24 heures, ainsi que les personnes guéries.

S'il croit beaucoup dans le certificat Covid, il insiste sur le fait qu'il n'est pas obligatoire. "C'est un outil qui doit nous aider durant cette phase délicate, mais il ne va pas rester très longtemps", assure-t-il sur le plateau du 19h30. Encore faut-il que "la campagne de vaccination continue à bien se dérouler".

Quoi qu’il en soit, Alain Berset est confiant. Et ce, même s’il se souvient que l’an dernier aussi le Conseil fédéral assouplissait ses mesures, avant de devoir resserrer la vis en automne. "Mais il y a un changement significatif cette année, c'est la vaccination."

>> Son interview complète dans Forum:

Nouvelle étape dans le plan de sortie de crise sanitaire: interview d'Alain Berset [RTS]
Nouvelle étape dans le plan de sortie de crise sanitaire: interview d'Alain Berset / Forum (vidéo) / 6 min. / le 11 juin 2021

>> Regarder également son interview dans le 19h30:

Alain Berset : "Les choses vont vraiment dans la bonne direction" [RTS]
Alain Berset : "Les choses vont vraiment dans la bonne direction" / 19h30 / 3 min. / le 11 juin 2021

17h15

Premier jugement favorable pour les tenanciers du Great Escape à Lausanne

La justice vaudoise a acquitté vendredi les tenanciers du bar lausannois Great Escape accusés de non-respect des règles sanitaires liées au Covid-19 lors d'une soirée d'octobre dernier. Selon elle, il n'y a pas eu contravention à l'Ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l'épidémie de Covid-19 en situation particulière.

Deux soirées au Great Escape à Lausanne, l'une en octobre et l'autre en novembre, sont dans le viseur de la justice vaudoise. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Deux soirées au Great Escape à Lausanne, l'une en octobre et l'autre en novembre, sont dans le viseur de la justice vaudoise. [Jean-Christophe Bott - Keystone]L'accusation concernait une soirée du 3 octobre 2020 et non pas la soirée, un mois plus tard, du 3 novembre et qui avait fait grand bruit. Le Tribunal de police de l'arrondissement de Lausanne n'a donc pas suivi le réquisitoire du Ministère public concluant à une contravention des règles sanitaires liées au coronavirus.

Autre soirée dans le viseur de la justice

La justice s'intéresse par ailleurs aussi à la soirée du 3 novembre 2020, qui avait fait polémique à la veille de la fermeture générale imposée aux établissements publics. Une vidéo avait rapporté des images du pub avec de nombreux clients, dont la plupart ne portaient pas le masque. Le pub s'était fait dénoncer aux autorités cantonales par le municipal lausannois de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand.

Cette soirée fait l'objet de deux procédures pénales: l'une sous la conduite du Ministère public de Lausanne, toujours en cours, et l'autre sous la responsabilité de la police cantonale du commerce qui a sanctionné le Great Escape de quatre mois de fermeture. Le restaurant-bar devrait d'ailleurs rouvrir ses portes le 17 juin.

16h30

Mise en place du certificat Covid dans le canton de Fribourg

L'application du certificat Covid sur un téléphone portable. [Laurent Gillieron - Keystone]L'application du certificat Covid sur un téléphone portable. [Laurent Gillieron - Keystone]L'Etat de Fribourg a annoncé vendredi que les travaux pour la mise en oeuvre du certificat Covid étaient en bonne voie. L'introduction de ce document concerne près de 129'000 personnes vaccinées et 8800 personnes guéries dans le canton.

Les personnes inscrites dans les centres, vaccinées par les équipes mobiles, chez leur médecin ou dans une pharmacie et qui ont reçu deux doses ou une seule en raison d'une maladie confirmée recevront à partir du 19 juin un SMS ou courrier postal avec les explications permettant de s'identifier pour télécharger le certificat.

Dès le 19 juin, les personnes chargées de la vaccination émettront après l'injection les certificats pour les personnes qui seront complètement vaccinées. Les personnes guéries pourront elles demander leur certificat via un formulaire en ligne sur le site de l'Etat de Fribourg.

16h20

La crise sanitaire a révélé des lacunes dans le système social

Le système de la sécurité sociale fonctionne en temps de pandémie mais la crise sanitaire a révélé des failles. Elles concernent la population étrangère, les travailleurs indépendants et les employés précaires, selon l'Initiative des villes pour la politique sociale.

Les lacunes dans le système social sont particulièrement visibles dans les villes, a souligné Nicolas Galladé, président de l'Initiative des villes pour la politique sociale, lors de l'assemblée de printemps vendredi. La situation des indépendants et des étrangers a été évoquée, indique un communiqué de l'assemblée.

Markus Kaufman, secrétaire général de la Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS), a souligné que les indépendants peuvent être considérés comme un groupe à risque dans la mesure où la couverture financière pour ces personnes est insuffisante dans ce genre de crises.

La situation des étrangers a également été évoquée: "Le droit fédéral entrave la lutte contre la pauvreté dans les villes", a dénoncé le chef du dicastère des Affaires sociales de Zurich, Raphael Golta, cité dans le communiqué. La situation "des étrangers indigents" est "problématique".

Raison pour laquelle ce dernier, soutenu par l'Initiative des villes pour la politique sociale, a exigé que les étrangers puissent, après une certaine durée de séjour dans le pays, recourir à l'aide sociale sans subir de sanction liée à leur statut légal. Les sans-papiers devraient aussi disposer d'une procédure définie de régularisation, estime-t-il.

16h10

Le télétravail reste recommandé pour les entreprises qui ne peuvent pas organiser de tests

Le télétravail reste la norme pour les entreprises qui ne peuvent pas organiser de tests. "Les espaces intérieurs restent risqués", explique Alain Berset.

"Mais très bientôt nous pourrons progresser sur ce point aussi", promet-il, rappelant que, en attendant la levée totale du télétravail, la suppression du masque sur les lieux de travail sera un soulagement pour beaucoup.

Berset10 [RTS]
Alain Berset questionné sur la fin de la recommandation du télétravail / L'actu en vidéo / 1 min. / le 11 juin 2021

16h05

Distribution des autotests gratuits revue

Le Conseil fédéral veut revoir la distribution des cinq autotests mensuels financée par la Confédération. Elle se fera uniquement dans les pharmacies et ne concernera que les personnes non vaccinées ou non guéries.

Un sachet contenant des autotests pour le dépistage du coronavirus. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Un sachet contenant des autotests pour le dépistage du coronavirus. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Par contre, il sera possible d'acheter des autotests dans les drogueries et les commerces de détail, indique le gouvernement, qui a mis cette mesure en consultation vendredi.

Le Conseil fédéral prendra par ailleurs le 23 juin une décision sur la durée d'efficacité des vaccins autorisés en Suisse. Il se basera sur les évaluations de la Commission fédérale de vaccination.

Plusieurs études montrent que les vaccins sont efficaces plus longtemps que les six mois actuellement admis. Cette décision est importante pour différentes réglementations, notamment celles concernant le certificat Covid, précise le gouvernement.

16h00

Limitations levées dans le sport et la culture

Des allégements sont en outre prévus pour les événements privés dans un établissement public, comme un anniversaire dans un restaurant. Les règles qui s'appliquent dans le privé sont de mise: le masque et les distances ne sont donc pas obligatoires si un maximum de 30 personnes se réunit à l'intérieur ou 50 à l'extérieur.

Dans le domaine du sport et de la culture, les limitations du nombre de personnes doivent être levées. Le port du masque et le respect des distances restent toutefois obligatoires à l'intérieur. Si ce n'est pas possible, il faudra prévoir 10 m2 par personne. Enfin, les choeurs pourront à nouveau faire des concerts à l'intérieur.

15h55

Assouplissement dans le cadre des manifestations

Le gouvernement a aussi précisé les règles s'appliquant aux manifestations. Les grands événements, réservés aux détenteurs d'un certificat Covid et aux moins de 16 ans, pourront accueillir dès le 1er juillet 3000 personnes maximum en salle et 5000 à l'extérieur. Une autorisation cantonale est requise pour les événements de plus de 1000 personnes. La limite est fixée aux deux tiers de la capacité.

Des spectateurs assistent à une représentation lors du Theaterspektakels à Zurich. C'était le 15 août 2019, avant la pandémie.  [Ennio Leanza - Keystone]Des spectateurs assistent à une représentation lors du Theaterspektakels à Zurich. C'était le 15 août 2019, avant la pandémie. [Ennio Leanza - Keystone]

A l'extérieur, les participants pourront danser et manger sans restrictions et pourront se passer de masque. A l'intérieur, celui-ci reste en revanche obligatoire pour les personnes debout et un maximum de 250 personnes peut danser à condition que les données soient récoltées. La consommation est autorisée uniquement aux points de restauration et sur les places assises.

10'000 personnes autorisées dès le 20 août

A partir du 20 août, la limite de participants aux grandes manifestations avec certificat devrait passer à 10'000 personnes.

Pour les événements n'exigeant pas un certificat Covid, la limite est fixée à 1000 personnes pour les événements assis, comme un match de football, et à 250 personnes pour ceux avec du mouvement, tels qu'un mariage ou un concert sans sièges. La limite est fixée à la moitié de la capacité et il est interdit de danser. Ces règles valent aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Le masque doit être porté en tout temps à l'intérieur et lors des déplacements à l'extérieur. Les participants peuvent consommer uniquement aux points de restauration et sur des places assises, un traçage doit toutefois être garanti à l'intérieur.

Le détail des mesures pour les manifestations.Le détail des mesures pour les manifestations.

15h50

Plus de monde autorisé dans les commerces, entreprises de loisirs et installations sportives

Le Conseil fédéral veut aussi permettre aux commerces, entreprises de loisirs et installations sportives d'accueillir plus de monde: il faudra compter 4 m2 par personne en cas de port du masque et 10 m2 si ce n'est pas possible, comme dans les piscines.

Réouverture des discothèques et parcs aquatiques

Les parcs aquatiques pourront aussi rouvrir leurs portes à toutes et tous moyennant le respect de cette disposition. Les discothèques pourront elles rouvrir leurs portes aux clients munis d'un certificat Covid qui prouvera "la vaccination, ou alors un test négatif, ou encore une preuve qu'on a eu la maladie et qu'on a guéri", précise Alain Berset. L'affluence sera limitée à 250 personnes. Le masque ne sera pas obligatoire si les coordonnées des clients sont enregistrées.

15h45

Tablées plus grandes dans les restaurants

Il faudra continuer à porter un masque si on se déplace à l'intérieur d'un restaurant. Par contre, les établissements pourront accueillir des groupes plus grands. La limite passera à six par table à l'intérieur, avec l'obligation de consommer assis. A l'extérieur, il n’y aura plus de limitation du nombre de convives par table et l’obligation de porter un masque sera supprimée.

Un restaurant à Porrentruy. [Laurent Gillieron - Keystone]Un restaurant à Porrentruy. [Laurent Gillieron - Keystone]"Il faut tout de même faire attention à ne pas mélanger différents groupes d'invités", ajoute Alain Berset, faisant notamment référence à l'Euro de football qui va commencer. "Il faudrait éviter là d'avoir trop de contacts et de mélanges entre groupes différents."

Il sera toujours obligatoire de porter le masque pour se déplacer dans les salles et d’enregistrer les coordonnées de tous les clients. Les restaurateurs devront continuer à récolter les données des convives. "C'est important pour les cantons de continuer avec le contact tracing en cas de nécessité", poursuit le conseiller fédéral.

Quid du certificat Covid dans les restaurants?

Alain Berset a rappelé que le gouvernement avait défini deux catégories: le certificat Covid devrait être exigé pour accéder aux grandes manifestations, aux discothèques et aux clubs, mais pas aux lieux de la vie quotidienne. Magasins, transports publics, bureaux, écoles doivent être ouverts à tous.

Entre deux, c'est la liberté économique qui prévaut. Il n'appartient pas à l'Etat d'intervenir dans un domaine où il n'y a pas de nécessité de le faire, a souligné le ministre de la santé. Un restaurant qui souhaite imposer le certificat Covid peut le faire. Et un tel cas, le masque ne serait pas obligatoire, a indiqué Michael Gerber, responsable juridique de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lors de la conférence de presse du Conseil fédéral.

15h40

Port du masque assoupli

Le projet mis en consultation prévoit d'assouplir le port du masque. Celui-ci ne serait plus obligatoire dans les espaces extérieurs des installations accessibles au public, des établissements de loisirs et des gares, ainsi qu'aux arrêts de bus.

L'obligation générale de porter le masque au travail doit aussi être levée. Les employeurs sont toujours tenus de protéger leurs employés. Ils doivent donc décider où et quand il est nécessaire de porter un masque. Le port du masque reste obligatoire s'il est impossible pour les employés de respecter la distance avec les clients, comme dans les commerces ou les restaurants.

Dans le domaine de la formation, le Conseil fédéral veut aussi supprimer l'obligation nationale de porter le masque au niveau secondaire II. La réglementation sera à nouveau du ressort des cantons.

>> Regarder le sujet du 19h30:

Le masque devrait bientôt se faire bientôt beaucoup plus discret. Reportage [RTS]
Le masque devrait bientôt se faire bientôt beaucoup plus discret. Reportage / 19h30 / 2 min. / le 11 juin 2021

15h30

Alain Berset: "Les vaccins sont disponibles en suffisance"

Si le Conseil fédéral se permet de mettre en consultation tout un paquet d'assouplissements, c'est que la population semble avoir été prudente ces dernières semaines. Sans compter qu'elle semble aussi jouer le jeu de la vaccination, comme le souligne Alain Berset, conseiller fédéral en charge de la Santé.

"Et les livraisons de vaccins vont continuer. Ce sont deux millions de doses qui vont être prochainement livrées. Les vaccins sont disponibles en suffisance, ils sont gratuits et efficace à plus de 95%", poursuit-il, encourageant ceux qui ne l'ont pas encore fait à se faire vacciner. "Comme nous le savons, nous allons tous entrer en contact avec le virus. Se faire vacciner est donc la meilleure solution pour se protéger et protéger les autres."

En faveur du don de vaccins

La Suisse est en faveur du don de vaccins anti-Covid aux pays qui en ont le plus besoin. Pour ce faire, l'initiative Covax est "la solution la plus équitable", a déclaré Alain Berset lors de la conférence de presse du Conseil fédéral. La priorité reste cependant la campagne de vaccination lancée en Suisse.

Une partie des doses de vaccins commandées pourrait être mise à disposition de l'initiative Covax, a déclaré le ministre de la Santé. Pour l'heure, il n'est toutefois pas question d'acheter des vaccins supplémentaires dans ce seul objectif, a-t-il précisé à un journaliste.

>> Voir son intervention:

Berset 9 [RTS]
L'intervention d'Alain Berset lors de la conférence de presse sur le Covid du 11 juin 2021 / L'actu en vidéo / 7 min. / le 11 juin 2021

15h25

Conditions d'entrées en Suisse assouplies

Les conditions d'entrée en Suisse devraient être assouplies le 28 juin. L'interdiction d'entrée sera notamment levée pour les voyageurs venant d'un Etat non membre de l'espace Schengen s'ils sont vaccinés, a annoncé vendredi le Conseil fédéral.

Les mesures sanitaires aux frontières devraient désormais se focaliser sur les entrants en provenance de pays présentant une variante inquiétante du virus. Cet assouplissement a été mis en consultation vendredi par le Conseil fédéral qui prendra une décision finale le 23 juin.

L'obligation de quarantaine doit ainsi être levée pour les personnes en provenance de l'espace Schengen.

Tests pour les personnes non vaccinées

Un test ne sera obligatoire que pour les personnes qui n'ont pas été vaccinées et qui ne sont pas déjà guéries de la maladie.

Les coordonnées des voyageurs seront cependant toujours exigées pour les arrivées par avion. Cette exigence sera en revanche levée pour les voyageurs entrant en Suisse par le train ou la voiture.

Le certificat Covid pourra être utilisé comme preuve d'une vaccination, d'une infection antérieure ou d'un résultat de test négatif. Le certificat suisse sera compatible avec celui de l'UE.

Beaucoup de personnes dans le monde n’ont pas encore accès au vaccin, a souligné le ministre de la santé Alain Berset. "Nous ne sommes pas à l’abri de nouveaux risques", a-t-il prévenu.

15h20

Droit aux indemnités en cas de RHT prolongé pour les apprentis

Les apprentis, les travailleurs sur appels et les employés temporaires auront droit à l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail (RHT) jusqu'à fin septembre. Le Conseil fédéral a toutefois posé des conditions. Il a mis vendredi en consultation un projet en ce sens.

Malgré l'évolution positive de la situation sanitaire, de nombreuses entreprises souffrent encore des conséquences du Covid-19. La situation actuelle n'est pas encore celle qui prévalait avant l'apparition du Covid-19, a déclaré le ministre de l'économie Guy Parmelin devant la presse.

C'est pourquoi, il veut continuer de soutenir les personnes touchées en prolongeant le droit extraordinaire à l'indemnité en cas de RHT accordé aux apprentis, aux employés sur une durée limitée et aux travailleurs sur appel avec un contrat à durée indéterminée.

Les conditions restent les mêmes pour les apprentis: ils peuvent demander des indemnités si leur formation continue à être assurée et les entreprises qui les engagent ont dû fermer sur ordre des autorités. "La formation des apprentis reste la priorité absolue", a précisé Guy Parmelin.

Quid pour les travailleurs sur appels et temporaires

Pour les travailleurs sur appels et temporaires en revanche, ce droit ne sera accordé que si les mesures ordonnées par les autorités, comme la limitation des capacités, empêchent une reprise complète du travail. En outre, dès le 1er juillet, le délai d'attente minimal d'un jour s'appliquera de nouveau pour la perception des indemnités en cas de RHT.

En outre, dès le 1er juillet, le délai d'attente minimal d'un jour s'appliquera de nouveau pour la perception des indemnités en cas de RHT. "Cette mesure contribue à un retour progressif à la procédure ordinaire", a ajouté le président de la Confédération.

Ces adaptations viennent s’ajouter à la prolongation de la durée maximale de la perception de l’indemnité en cas de RHT à 24 mois ainsi que celle de la procédure de décompte sommaire décidées en mai.

15h15

De nouveaux assouplissements en vue avant les vacances d'été

Assouplissement du port du masque, réouverture des discothèques et des parcs aquatiques: le Conseil fédéral prévoit de nouveaux assouplissements avant les vacances d'été.

Le Conseil fédéral prendra une décision définitive le 23 juin, quand les effets de la dernière ouverture, le 31 mai, seront visibles.

>> Regarder le sujet du 19h30:

Le Conseil fédéral annonce la fin du port du masque à l'extérieur et l'ouverture des discothèques avec un certificat Covid. [RTS]
Le Conseil fédéral annonce la fin du port du masque à l'extérieur et l'ouverture des discothèques avec un certificat Covid. / 19h30 / 2 min. / le 11 juin 2021

"La lumière au bout du tunnel"

"La situation autour du coronavirus est en train de s'améliorer", se réjouit le président de la Confédération, Guy Parmelin, à l'ouverture de la conférence de presse de ce vendredi. "La campagne de vaccination progresse bien. Aujourd'hui, un Suisse sur quatre a reçu au moins une dose. La fameuse lumière au bout du tunnel se rapproche nettement. C'est pourquoi le Conseil fédéral a décidé d'envoyer en consultation toute une série d'assouplissements", poursuit-il, ajoutant tout de même que la prudence reste de mise.

>> Voir son intervention:

Copy(1) Parmelin 9 [RTS]
L'intervention de Guy Parmelin lors de la conférence de presse sur le Covid du 11 juin 2021 / L'actu en vidéo / 5 min. / le 11 juin 2021

14h00

Forte augmentation de l'activité des casinos en ligne

L'activité des casinos en ligne a bondi l'an dernier. Leurs revenus ont été multipliés par huit par rapport à 2019, ce qui a permis de compenser en partie les pertes dues au recul de l’activité des casinos terrestres lié à la pandémie de Covid-19.

L'exploitation de jeux en ligne a généré un produit brut des jeux de 186,8 millions de francs, contre 23,5 millions de francs un an plus tôt.

En revanche, le secteur des maisons de jeu terrestres a été touché de plein fouet par la fermeture des casinos lors des phases de confinement. Le produit brut des jeux terrestres s'est élevé à 452 millions de francs, soit une chute de 290 millions par rapport à l'exercice précédent (39,1%).

>> Lire: L'activité des casinos en ligne multipliée par huit en Suisse en 2020

13h40

354 nouveaux cas en 24 heures

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 354 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore trois décès supplémentaires, alors que 24 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 25'699 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 1,38%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 6708, soit 77,6 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,67.

Les patients Covid-19 occupent 123,87 des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 11,00%.

Au total 5'810'914 doses de vaccin ont été administrées et 2'221'755 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'161'025 doses de vaccins.

Depuis le début de la pandémie, 700'051 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'945'174 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'304 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'875.

Le pays dénombre par ailleurs 3485 personnes en isolement et 6484 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 2568 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

12h30

Le Conseil fédéral devant la presse à 15h15

Le Conseil fédéral va communiquer ses dernières décisions concernant la gestion du coronavirus lors d'une conférence de presse ce vendredi à 15h15.

Le président de la Confédération Guy Parmelin et le ministre de la Santé Alain Berset seront présents.

12h10

L’économie fribourgeoise souffre

L’économie fribourgeoise a été touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Le taux de chômage moyen s’est inscrit à 3,3% en 2020, contre 2,5% l’année précédente (+0,8 point).

L’augmentation du chômage se chiffre même à 1 point entre fin février 2020, peu avant l’éclatement de la crise, et fin février 2021, avant les premiers assouplissements début mars des restrictions sanitaires. "Le commerce et l’hôtellerie-restauration font partie des secteurs les plus impactés", a indiqué l'Etat de Fribourg.

Le bâtiment et le génie civil ont aussi été affectés par la pandémie, mais moins fortement. "Si les travailleurs de toutes les classes d’âge ont été touchés, les jeunes et les seniors représentent de tout temps des catégories vulnérables", a précisé le canton.

Le recours généralisé à la RHT notamment a permis d’atténuer en partie le choc économique. De janvier 2020 à mai 2021, 5369 entreprises fribourgeoises ont bénéficié du chômage partiel, pour un montant global de 292 millions de francs versés par la seule Caisse publique de chômage. A cela s'ajoutent d’autres soutiens fédéraux, complétés par des aides du canton pour un montant déjà proche des 110 millions.

Une timide embellie se profile au 1er semestre 2021, avec un taux de chômage en baisse régulière depuis février et qui s’élève à 3,1% en mai.

11h30

Les centres de vaccination genevois ouverts lors du sommet Russie-USA

Les centres de vaccinations genevois continueront de fonctionner le jour du sommet Russie-USA, le 16 juin. Il sera juste procédé à quelques adaptations. Ainsi, le centre de vaccinations de Palexpo, près de l'aéroport, ne prendra en charge que les personnes recevant la seconde dose.

Il s'agit d'éviter un trop grand afflux de trafic et de déplacements, a expliqué la médecin cantonale Aglaé Tardin. Pour les mêmes raisons, la clinique de Beaulieu s'est arrangée pour ne vacciner que les personnes habitant dans le quartier de Champel pendant le sommet.

Sur le plan épidémiologique, la situation continue d'évoluer favorablement à Genève, a précisé AglaéTardin. Le canton n'enregistre plus que 20 à 30 cas de contamination par jour. Vendredi, 91 malades du Covid-19 étaient hospitalisés et trois personnes étaient aux soins intensifs.

A ce jour, 43% de la population genevoise a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. Quelque 150'000 personnes ont reçu les deux doses.

10h50

Bond des réservations chez Hotelplan

Hotelplan Suisse observe depuis début juin un bond d'environ 50% des réservations par rapport à 2019 pour les prochaines vacances d'été à l'étranger. Les destinations autour du bassin méditerranéen sont en particulier prisées, indique la filiale de Migros.

La Grèce est de loin la destination la plus courue, suivie de Chypre et de l'Espagne avec Majorque et les Canaries, relève le voyagiste.

Hotelplan Suisse anticipe aussi "une forte activité en automne". Des réservations sont déjà faites pour des vacances dans l'océan Indien (Maldives, Maurice, Seychelles) ou dans les Émirats arabes unis, fait-elle remarquer.

10h10

Fête de tir décentralisée

La 58e Fête fédérale de tir a débuté vendredi à Lucerne. Elle aurait dû avoir lieu l'année passée, mais elle a été reportée en raison du coronavirus. La compétition, qui a lieu tous les cinq ans, est décentralisée dans l'ensemble du pays à cause de la pandémie.

Aucune infrastructure particulière n'a été mise en place à Lucerne. Les 32'000 tireurs participant à la compétition effectuent leurs tirs dans les stands des régions où ils habitent.

Environ 120 sociétés de tir ont annulé leur participation à la Fête fédérale en raison du changement de mode d'organisation.

Le nombre de participants n'a cessé de diminuer au cours des dernières décennies: 70'000 en 1995 à Thoune (BE) et 44'000 à Rarogne (VS) en 2015.

09h50

Reprise du trafic ferroviaire entre Locarno et Domodossola

Le chemin de fer du Centovalli retrouve peu à peu un semblant de normalité, plus d'une année après la première suspension du trafic international décrétée par les autorités italiennes. A partir de samedi, le célèbre train panoramique desservira à nouveau l'ensemble de la ligne Locarno-Domodossola.

Le nouvel horaire du 12 juin à fin juillet prévoit six liaisons journalières dans les deux directions en semaine, et une supplémentaire en soirée le vendredi et le dimanche. En vue de la forte affluence attendue, l'entreprise recommande fortement de réserver - gratuitement - les places assises.

09h20

Les femmes auraient plus d'effets secondaires après le vaccin anti-Covid

Hommes et femmes sont inégaux face aux effets secondaires des vaccins anti-Covid. Selon le dernier rapport de Swissmedic, près de 70% des effets secondaires signalés concernaient des femmes.

Cette différence, également observée dans le reste du monde, n'est pas vraiment une surprise pour les spécialistes. Les hormones seraient en jeu.

>> Les explications dans La Matinale de Blaise Genton, médecin responsable de vaccination dans le canton de Vaud:

Les femmes auraient davantage d'effets secondaires après la vaccination anti-Covid. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Les femmes davantage touchées par les effets secondaires des vaccins anti-Covid / Le Journal horaire / 1 min. / le 11 juin 2021

08h40

Le ministre jurassien de la Santé inquiet et irrité

Le ministre jurassien de la Santé Jacques Gerber est inquiet et irrité. Inquiet de voir que seuls 40% des 16 – 35 ans du canton se sont fait vacciner alors que le Jura affiche encore une incidence des infections 2 fois plus élevée que la moyenne suisse.

Irrité ensuite face aux critiques d'une prétendue inégalité de traitement liée à la vaccination et donc au certificat Covid. Chacune et chacun est libre de ses choix, a-t-il rappelé dans La Matinale:

>> Son interview dans La Matinale:

Jacques Gerber, conseiller d'Etat jurassien en charge de la Santé. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Moins d'inscriptions pour la vaccination dans le canton du Jura / La Matinale / 1 min. / le 11 juin 2021

08h10

De nouveaux assouplissements en discussion

Alors que la situation épidémiologique évolue favorablement, le Département fédéral de l'intérieur a mis sur la table du gouvernement un plan d'ouverture large, qui toucherait de nombreux domaines à partir du 1er juillet.

Parmi les propositions discutées par le Conseil fédéral vendredi figure la fin de la limitation à quatre convives par table à l'intérieur des restaurants. En terrasse, il pourrait même n'y avoir plus aucune limite, ni port du masque obligatoire.

De manière générale, si des limitations de capacité en certains endroits vont demeurer, le port du masque pourrait être assoupli en extérieur.

Le retour des grandes manifestations est d'ailleurs prévu avec des événements pouvant rassembler 1000 personnes à l'intérieur et jusqu'à 5000 dehors. Mais la présentation d'un certificat Covid devrait être nécessaire.

Le gouvernement envisage aussi un large assouplissement des règles pour l'entrée en Suisse. Dès le 1er juillet l'obligation de quarantaine et de test PCR pourrait se limiter aux pays où sévissent des variants préoccupants.

>> Les explications de La Matinale:

Alain Berset lors d'une conférence de presse du Conseil fédéral. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Le Conseil fédéral a prévu de mettre en consultation la prochaine étape de levée des restrictions sanitaires / La Matinale / 1 min. / le 11 juin 2021

07h40

Les fans zones se font rares cette année en raison de la pandémie

Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les fans zones seront plutôt rares cette année en raison des restrictions sanitaires.

Et on pourra en profiter en dehors des grandes villes où elles ont trouvé refuge, comme à Bulle (FR) où elle est presque prête à recevoir les supporters. Ceux-ci ne pourront par contre consommer qu'assis à une table, devront porter le masque et garder les distances. Atteignant la capacité maximale de 300 spectateurs, elle sera une des plus grandes de Suisse.

>> Regarder le reportage du 19h30:

Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les Fanzones ont trouvé refuge hors des grandes villes [RTS]
Véritables institutions lors des précédentes éditions de l'Eurofoot, les Fanzones ont trouvé refuge hors des grandes villes / 19h30 / 1 min. / le 10 juin 2021

Les amateurs de foot pourront aussi se tourner vers les restaurants ou les bars. Le Conseil d'Etat genevois a d'ailleurs officiellement précisé que la diffusion des matches sur les terrasses était possible.

>> Les explications de La Matinale:

Les amateurs de foot pourront aussi se tourner vers les restaurants ou les bars (image d'illustration). [RTS]RTS
Alors que l'Euro de foot débute vendredi soir, les adeptes de grandes fans zones vont devoir trouver d'autres solutions / La Matinale / 1 min. / le 11 juin 2021

07h15

La task force scientifique se réorganise

Afin de s'adapter aux nouvelles circonstances et aux besoins, La task force scientifique (TFS) de la Confédération verra sa taille réduite d'ici l'été et changera de responsable. Martin Ackermann transmettra la direction à Tanja Stadler, de l'EPF Zurich sur son site de Bâle.

Le passage de témoin entre Martin Ackermann et Tanja Stadler aura lieu dès lors que le Conseil fédéral annoncera la "phase de normalisation", laquelle entrera en vigueur, selon le modèle en trois phases de la Confédération, lorsque tous les adultes qui souhaitent le faire auront été entièrement vaccinés.

Rester vigilants

"La Suisse est en bonne voie pour surmonter la pandémie. Mais nous devons toutes et tous rester vigilants", affirme-t-il. "Nous ne savons pas par exemple comment les nouvelles mutations du virus affecteront l'efficacité de la vaccination".

Tanja Stadler est professeure au département de sciences et d'ingénierie des biosystèmes de l'EPF Zurich sur son site de Bâle. Elle est membre de la task force depuis sa création.

Le professeur Martin Ackermann continuera à soutenir le comité, mais dans une moindre mesure, afin de se consacrer à nouveau pleinement à son travail à l'EPF Zurich et à l'Institut fédéral des sciences et technologies de l'eau (Eawag).

>> L'interview dans La Matinale de Samia Hurst, vice-présidente de la task force:

Samia Hurst commente les nouvelles mesures sanitaires prises par le Conseil fédéral (vidéo) [RTS]RTS
Task Force scientifique: nouvelle organisation dès cet été / La Matinale / 1 min. / le 11 juin 2021

07h00

En une semaine, 31% d'infections en moins

Le nombre de cas d'infections au coronavirus a diminué de 31% en une semaine, selon le rapport hebdomadaire de l'Office fédéral de la santé publique publié jeudi. Les hospitalisations sont également en recul et le nombre de décès s'est maintenu à un faible niveau.

Un total de 3520 cas confirmés en laboratoire a été déclaré dans la semaine du 31 mai au 6 juin, marquant une diminution par rapport aux 5113 cas déclarés de la semaine précédente (-31%).

Durant la semaine en revue, 93 hospitalisations en lien avec le Covid-19 ont été déclarées, contre 115 la semaine précédente. Le nombre moyen de patients hospitalisés pour cette maladie dans une unité de soins intensifs était de 128, contre 144.

Vingt-deux décès en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire ont été enregistrés. La semaine précédente au même moment, leur nombre était de 17. Le nombre de décès déclarés se maintient à un faible niveau malgré une légère augmentation, souligne l'OFSP.

Résultats positifs en baisse

Au cours de la semaine sous revue, 163'216 tests (68% de tests PCR et 32% de tests rapides antigéniques) ont été déclarés. Par rapport à la semaine précédente, le nombre de tests a légèrement augmenté (+ 4,6%).

La proportion de résultats positifs a diminué pour les tests PCR (de 4,3% à 3%) et pour les tests rapides antigéniques (2,1% à 1,3%). Plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne.

L’incidence des cas confirmés en laboratoire dans les cantons était comprise entre 21 cas pour 100'000 habitants par semaine au Tessin et 229 dans le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures. Dans la majorité des cantons, ce taux a eu tendance à diminuer ces quatre dernières semaines.

06h45

Un concert-test de l'OSR à Genève

L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé son public au Victoria Hall. [Martial Trezzini - Keystone]L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé son public au Victoria Hall. [Martial Trezzini - Keystone]L'Orchestre de la Suisse romande (OSR) a retrouvé mercredi soir son public au Victoria Hall à Genève pour un premier concert-test avec à la baguette le grand chef sud-coréen Myung-Whun Chung. Le plaisir de la musique l'a nettement emporté sur les contraintes sanitaires.

Myung-Whun Chung était invité pour la première fois par l'OSR. Il fallait se plier à des règles sanitaires strictes pour accéder au Victoria Hall. Trois plans de protection distincts ont été appliqués: pour le public, pour le personnel de la salle et pour l'OSR, explique Guillaume Bachellier, délégué de production de l'OSR.

Le public devait soit être complètement vacciné, soit guéri, soit avoir été testé négatif. Des justificatifs étaient exigés pour ces différentes catégories. Contrairement au premier concert-test de l'Orchestre de Chambre de Genève qui a eu lieu vendredi soir, il n'était pas possible de se faire tester sur place.

Le personnel du Victoria Hall a contrôlé les billets, justificatifs et cartes d'identité et dirigé le public afin d'éviter les attroupements. Les mélomanes se sont volontiers pliés à ces nouvelles exigences qui préfigurent l'utilisation du passeport Covid-19. Dans la salle, seul un rang sur deux était occupé. Des sièges étaient gardés libres entre les groupes familiaux.

Au total, 373 personnes ont assisté au concert alors que la jauge maximale du Victoria Hall était fixée à 600, personnel compris.

06h30

Des entreprises attaquent la Confédération pour ses mesures anti-Covid

La pandémie ralentit en Suisse, les indicateurs s'améliorent et les mesures s'allègent. Mais plusieurs entreprises ont déposé des actions en responsabilité contre la Confédération, pour sa politique contre le Covid.

Par exemple, deux restaurants, un genevois et un vaudois, ont porté plainte la semaine passée contre le Conseil fédéral. Il s'agit de deux établissements qui ont souffert des fermetures successives, mais qui n'ont reçu aucune indemnisation.

>> Plus d'informations dans notre article: Des entreprises attaquent la Confédération pour ses mesures anti-Covid

C’est l’avocat Gilles Robert Nicoud, basé à Lausanne, qui les représente. "Jusqu'à aujourd'hui je pense que la plupart des établissements ont cru dans la bonne foi des autorités. Tout s'est fait un peu en escalier: on a obtenu une chose après l'autre. Maintenant, on est arrivé au point où plus rien ne viendra", a-t-il expliqué dans La Matinale.

Et de poursuivre: "Les plafonds sont très difficiles à faire évoluer. Les jeunes entreprises sont très mal indemnisées. On est arrivé aux limites de ce que permet le processus politique. Donc ça ouvre la voie à des contestations juridiques".

Le Département fédéral des finances indique à la RTS avoir reçu à ce jour environ quinze demandes. Si elles sont rejetées, les entreprises peuvent saisir le Tribunal fédéral à Lausanne. Pour l’instant, une seule d’entre elles a reçu une réponse définitive, qui est négative. Le gouvernement a pris des mesures disproportionnées sans base légale suffisante, selon son avocat.

>> Le sujet de La Matinale de jeudi:

La task force Covid de la Confédération en séance le 28 février 2020 à Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Des entreprises portent plainte contre la Confédération pour sa gestion de la crise sanitaire / La Matinale / 3 min. / le 10 juin 2021

06h15

Retour sur la journée de jeudi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état jeudi de 358 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplorait six décès supplémentaires et 18 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'952 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 1,63%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 7205, soit 83,35 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,75.

Au total 5'491'240 doses de vaccin ont été administrées et 2'066'994 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 6'065'475 doses de vaccins.

>> Retour sur la journée de jeudi: Le nombre de cas de Covid-19 en recul de 31% en une semaine en Suisse

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus