Modifié le 15 janvier 2018

En 2017, les entrées irrégulières de migrants ont diminué en Suisse

Des gardes-frontière à la gare de Chiasso (TI).
Des gardes-frontière à la gare de Chiasso (TI). [Francesca Agosta - Keystone]
Les entrées irrégulières de réfugiés ont nettement diminué l'année dernière en Suisse. Le corps des gardes-frontière en a dénombré 27'300, soit une baisse de plus d'un tiers comparé à 2016.

Un pic a été atteint au mois de juillet, avec 3063 entrées, indique la statistique annuelle de l'Administration fédérale des douanes. Le mois de juillet avait déjà été particulièrement sollicité en 2016, avec 7412 entrées. Mais c'est en août qu'un sommet avait été atteint (7482).

Plus de la moitié des entrées irrégulières ont eu lieu au Tessin. Le chiffre y atteint 15'106.

Les cantons de Vaud et Valais ont enregistré 4492 personnes entrées irrégulièrement sur le territoire helvétique et le canton de Genève 1508.

Renvois en baisse

Ces réfugiés étaient principalement originaires d'Afrique. Les Guinéens sont les plus nombreux (2968), suivis des Nigérians (2874), des Gambiens (2593) et Somaliens (1758).

Les renvois ont eux aussi diminué. Leur nombre est tombé à 17'526 l'année dernière contre 26'267 un an plus tôt. Plus des trois quarts (13'018) concernaient le Tessin. En tout, 344 passeurs présumés ont été arrêtés aux frontières suisses en 2017 (302 en 2016).

>> Lire aussi: Le nombre d'immigrés arrivés en Suisse a reculé l'an dernier

ats/ebz

Publié le 15 janvier 2018 - Modifié le 15 janvier 2018