Modifié le 09 octobre 2017

Le nouveau Guide Michelin distingue 118 restaurants en Suisse

Le chef de l'Hôtel de Ville de Crissier, Franck Giovannini (à droite), a conservé ses trois étoiles.
Le chef de l'Hôtel de Ville de Crissier, Franck Giovannini (à droite), a conservé ses trois étoiles. [Valentin Flauraud - KEYSTONE]
L'édition suisse 2018 du Guide Michelin liste 118 tables étoilées, soit une de plus que celle de cette année. Quatorze restaurants ont fait leur entrée dans le célèbre guide gastronomique.

La Suisse reste le pays comptant le plus grand nombre de restaurants étoilés par habitant en Europe, a indiqué le Guide Michelin lundi. En dix ans, le nombre de tables distinguées par le guide gastronomique a augmenté de 40%.

L'Hôtel de Ville de Crissier (VD) a conservé ses trois étoiles. Pour rappel, son chef, Franck Giovannini, a été nommé lundi dernier cuisinier de l'année par le GaultMillau.

Deux autres restaurants en Suisse affichent trois étoiles au Michelin: le "Schauenstein" de Furstenau (GR) et le "Cheval Blanc by Peter Knogl" à Bâle.

Quatre entrées romandes

L'édition 2018 du guide a attribué deux étoiles à deux nouveaux restaurants: le "Einstein Gourmet" de Saint-Gall et la "Taverne zum Schäfli" de Wigoltingen (TG).

Parmi les quatorze entrées, il y a quatre tables romandes: "La Tosca" à Genève, "La Table du 7" dans "La chaumière by Serge Labrosse" à Troinex (GE), "Le café Berra" à Monthey (VS) et "La table de Mary" à Yverdon arborent tous une étoile.

ats/vtom

Publié le 09 octobre 2017 - Modifié le 09 octobre 2017

Les Romands à deux étoiles

Parmi les chefs qui ont conservé leurs deux étoiles en Suisse romande figurent Anne-Sophie Pic, au Beau Rivage Palace à Lausanne, Didier de Courten à Sierre (VS), Georges Wenger au Noirmont (JU).

Autres tables romandes avec deux étoiles: "Le pont de Brent" (VD), "Le cerf" à Cossonay (VD), "Le domaine de Châteauvieux" à Satigny (GE) et l'"After Seven" à Zermatt (VS).