Modifié

Le corps sans vie du pilote du F/A-18 a été retrouvé au Susten

Crash F-A-18: après de longues recherches, le corps du pilote a été retrouvé [RTS]
Crash F/A-18: après de longues recherches, le corps du pilote a été retrouvé / 19h30 / 1 min. / le 31 août 2016
Le pilote disparu lundi dans le crash du F/A-18 est décédé. Son corps sans vie a été découvert mercredi matin sur le site de l'accident, dans la région du col du Susten, à la frontière des cantons d'Uri et de Berne.

La victime était un pilote militaire de carrière des Forces aériennes âgé de 27 ans, indique mercredi le Département fédéral de la défense (DDPS) dans un communiqué. Les proches ont été pris en charge par une cellule de soutien psychologique.

Les causes du crash sont encore inconnues et font l'objet d'une enquête de la justice militaire. Quant aux débris de l'appareil, ils seront déblayés ces prochains jours, précise le DDPS. D'ici là, l'accès au site de l'accident est interdit et l'interdiction de survol de la région est maintenue.

L'armée indique par ailleurs que les vols d'entraînements des jets reprendront dès mercredi depuis la base de Meiringen (BE), d'où avait décollé le F/A-18 lundi pour une simulation de combat contre un Tiger F-5.

Recherches suspendues dans la nuit

Suspendues pour la nuit en raison de la météo et des risques pour les intervenants dans cette zone faite de glaciers et de crevasses, les recherches avaient repris mercredi matin. Plusieurs hélicoptères de l'armée et de la Rega étaient mobilisés depuis 07h00.

Les débris de l'avion de combat avaient été repérés depuis les airs mardi à la mi-journée au pied d'une paroi rocheuse dans la région de Hinter-Tierberg, à 3000 mètres d'altitude.

>> La réaction du conseiller fédéral Guy Parmelin:

Guy Parmelin revient sur le décès du pilote du F-A-18 disparu [RTS]
Guy Parmelin revient sur le décès du pilote du F/A-18 disparu / L'actu en vidéo / 1 min. / le 31 août 2016

Les accidents militaires en Suisse

cab

Publié Modifié

Longue enquête en perspective

L'enquête de la justice militaire pourra se baser sur les débris de l'avion et les enquêteurs espèrent également obtenir des informations importantes grâce à la boîte noire.

Mais on ignore si elle sera retrouvée et si les données de vol enregistrées seront utilisables.

"La récupération des restes de l'avion s'annonce difficile en raison de la situation du terrain", explique à l'ats Tobias Kühne, porte-parole de la justice militaire.

Il estime que les analyses peuvent durer plusieurs mois. "En ce moment, l'enquête part dans tous les sens."

Le col du Susten