Modifié

Après Daillens, les CFF ont mis sur les rails "une bombe à retardement"

Accident de Daillens: les 50 tonnes d'acide chlorhydriques n'ont pas été transportées dans les règles [RTS]
Accident de Daillens: les 50 tonnes d'acide chlorhydriques n'ont pas été transportées dans les règles / 19h30 / 2 min. / le 15 juin 2015
En raison de l'utilisation d'un wagon inapproprié pour le transport d'un acide après l'accident de Daillens (VD), les CFF "ont mis sur les rails une bombe à retardement" qui a traversé le pays, selon une association.

Les CFF sont-ils passés près de la catastrophe chimique après l'accident de Daillens le 25 avril? Oui, selon les Médecins en faveur de l'environnement, qui dénoncent lundi une erreur qui aurait pu virer au drame.

Après l'accident, les CFF ont procédé au transfert des produits chimiques contenus dans les wagons impliqués. L'un d'eux, resté intact, contenait 50 tonnes d'acide chlorhydrique. Pour les transvaser, les CFF ont utilisé un wagon de rechange, en acier.

Substance explosive

Problème: au contact de l'acide chlorhydrique, l'acier se corrode, se désagrège, et le mélange produit de l'hydrogène sous forme gazeuse, substance extrêmement explosive. Alors que le contenu attaquait progressivement le contenant, le wagon a été acheminé à Monthey (VS), puis à Schweizerhalle (BL).

Ce sont les travailleurs bâlois qui ont découvert la menace et appelé les pompiers spécialisés dans les produits chimiques qui ont pu réduire la pression dans le wagon et désamorcer la "bombe roulante".

>> Entretien avec la conseillère d'Etat vaudoise Nuria Gorrite:

Les Verts se sont montrés très offensifs sur le plan politique depuis l'accident de Daillens. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Après Daillens, les CFF ont mis sur les rails "une bombe à retardement" / Forum / 9 min. / le 15 juin 2015

gchi

Publié Modifié

Les CFF reconnaissent l'usage inapproprié

Les CFF ont reconnu avoir utilisé un mauvais wagon pour le transfert de l'acide chlorhydrique. Ils n'ont néanmoins pas de réponse à la question de savoir pourquoi ils ont eu recours à un wagon inapproprié, ni pourquoi ils n'ont pas changé de wagon à Monthey.

En réponse aux question des Médecins en faveur de l'environnement, ils sont restés évasifs quant aux conséquences qui auraient pu résulter d'une rupture du wagon en acier en cours de transport.

De plus, les CFF n'excluent pas une fuite de produits dangereux lors du trajet Daillens-Monthey-Schweizerhalle.

Le Conseil fédéral ne se prononce pas sur le déroulement de l'accident de Daillens

Questionné par la conseillère nationale Valérie Piller Carrard (PS/FR), le Conseil fédéral a indiqué jeudi lors de l'heure des questions au Conseil national qu'il ne pourrait pas se prononcer sur les causes et le déroulement de l'accident de Daillens avant le rapport du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE).

Le Conseil fédéral rappelle aussi que CFF Cargo, l'exploitant des trains, était responsable des wagons qu'il fait circuler sur le réseau suisse.