Modifié

Berne ne veut pas interdire la revente de billets aux prix exorbitants

Devant le Paleo Festival, la revente de billets au prix fort est monnaie courante. [Fabrice Coffrini - Keystone]
Devant le Paleo Festival, la revente de billets au prix fort est monnaie courante. [Fabrice Coffrini - Keystone]
En réponse à une proposition de motion interdisant la revente de billets de concerts ou de manifestations sportives au prix fort, le Conseil fédéral a déclaré jeudi qu'il ne souhaitait pas légiférer.

La revente au prix fort de billets d'entrée à des concerts ou à des matches ne devrait pas être interdite en Suisse. Le Conseil fédéral juge que la proposition du conseiller national Sebastian Frehner (UDC/BS), soutenue par plusieurs députés de droite et de gauche, va trop loin.

Des revendeurs achètent régulièrement des billets dès l'ouverture de la prévente, biaisent ainsi l'offre et revendent les sésames à des prix exorbitants, critique l'auteur de la motion.

Le Conseil fédéral s'en remet aux consommateurs

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral défend la liberté économique et contractuelle. Il s'en remet aux consommateurs pour comparer les prix proposés. Et d'affirmer qu'une personne doit pouvoir revendre un billet en cas d'empêchement.

Il reconnaît néanmoins le problème du marché gris évoqué par Sebastian Frehner. En principe, les organisateurs de manifestations peuvent interdire la revente des billets, mais cette décision est difficile à appliquer.

ats/moha

Publié Modifié