Publié

Les périodes consacrées à l'allaitement seront rémunérées

La pratique de l'allaitement a toujours été très variable au fil des siècles, des continents et des populations. [Magalice - Fotolia]
La pratique de l'allaitement a toujours été très variable au fil des siècles, des continents et des populations. [Magalice - Fotolia]
Le Conseil fédéral a décidé mercredi que les mères salariées pourront disposer dès juin d'une rémunération garantie pendant l'allaitement. Sa durée sera désormais fixée légalement.

Les mères salariées disposeront bientôt d'une rémunération garantie pendant l'allaitement, a décidé mercredi le Conseil fédéral.

Le gouvernement ratifiera au 1er juin une convention de l'Organisation internationale du travail sur la protection de la maternité.

Actuellement, les mères qui travaillent ont droit, durant la première année après la naissance, à des pauses d'allaitement rémunérées, mais leur durée n'est pas fixée légalement.

Petit nombre de concernées

A partir de juin, les femmes allaitant leur bébé ou tirant leur lait auront droit à au moins 30 minutes de pause pour une durée de travail allant jusqu'à quatre heures, à 60 minutes pour un travail de quatre à sept heures, et à 90 minutes pour un travail de plus de sept heures.

Selon le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), les nouvelles règles ne concernent qu'une petite partie des mères. En effet, après les 14 semaines de congé maternité, elles ne sont qu'environ 33'000 à allaiter encore et 14'000 après neuf mois.

ats/jvia

Publié

Employeurs fâchés

Lors de la procédure de consultation, les milieux patronaux et l'Union suisse des arts et métiers (USAM) ont contesté ces pauses, trop généreuses à leurs yeux.

Les employeurs se sont également offusqués que, contrairement au droit actuel, on ne fasse plus de différence entre une pause d'allaitement effectuée dans l'entreprise ou à l'extérieur. Une mère pourrait ainsi quitter son travail plus tôt pour pouvoir aller allaiter son enfant.