Modifié

La droite lance sa campagne pour le durcissement de la loi sur l'asile

Les requérants qui ne respectent la sécurité et l'ordre public devraient pouvoir être placés dans des centres spéciaux. [CHRISTIAN BRUN - Keystone]
Les requérants qui ne respectent la sécurité et l'ordre public devraient pouvoir être placés dans des centres spéciaux. [CHRISTIAN BRUN - Keystone]
Un comité représenté par des membres de tous les partis de droite a lancé mardi sa campagne en vue de la votation du 9 juin sur la révision de la loi sur l'asile.

Les partisans de la révision de la loi sur l'asile montent au créneau. Un comité comprenant des représentants de tous les partis bourgeois a vanté mardi à Berne les avantages de la réforme qui accélère les procédures et réduit le nombre de demandes d'asile. Le scrutin est fixé au 9 juin.

Les parlementaires PDC, PLR, UDC, PVL, PBD, PEV et de la Lega ont formé un comité intitulé "Oui à une politique d'asile qui fonctionne".

Leur but est de maintenir en vigueur les dispositions appliquées depuis fin septembre dans l'urgence. La nouvelle législation abolit la possibilité de déposer des demandes d'asile dans des ambassades à l'étranger.

La Suisse exception européenne

La Suisse était le seul Etat européen à offrir cette possibilité, relève le comité. La désertion et le refus de servir ne donnent plus le droit au statut de réfugié en l'absence d'autres motifs d'asile.

Quant aux requérants qui ne respectent la sécurité et l'ordre public, ils devraient pouvoir être placés dans des centres spéciaux. Pour l'heure, aucun centre de ce type n'a encore vu le jour.

ats/pb

Publié Modifié