Modifié

Le nombre de demandes d'asile a baissé au premier trimestre 2013

La révision de la loi sur l’asile sera votée le 9 juin prochain. [Sandro Campardo / Keystone]
La révision de la loi sur l’asile sera votée le 9 juin prochain. [Sandro Campardo / Keystone]
Malgré une pression migratoire qui demeure forte selon l'Office fédéral des migrations (ODM), le nombre de demandes d'asile enregistrées en Suisse a chuté de près de 10% au premier trimestre 2013.

De début janvier à fin mars, la Suisse a enregistré 5759 demandes d'asile, soit 612 de moins (-9,6%) que lors du trimestre précédent, et même 19,5% de moins que durant le premier trimestre 2012. La pression migratoire n'en demeure pas moins élevée, estime l'Office fédéral des migrations (ODM).

Cette diminution s'explique notamment par les mesures prises l'année passée pour freiner les requêtes manifestement infondées, a indiqué jeudi l'ODM. Il s'agit de l'introduction de la procédure en 48 heures pour les requérants en provenance de pays européens non soumis à l'obligation de visa ou du changement de pratique pour les demandes multiples Dublin.

6180 requêtes réglées

Les principaux pays de provenance ont été le Nigéria (682 demandes), la Tunisie (640) et l'Erythrée (545). Par rapport au premier trimestre 2012, les demandes ont diminué pour l'Erythrée (-316/-37%). Elles ont en revanche augmenté pour la Tunisie (+97) et le Nigéria (+8).

Durant les trois premiers mois de l'année, 6180 demandes d'asile ont été réglées en première instance, soit 175 de plus (+2,9%) qu'au trimestre précédent. A la fin de cette période, 18'885 requêtes étaient encore en suspens en première instance.

Durant le premier trimestre, 3508 personnes ont soit quitté la Suisse, soit été rapatriées, ce qui représente 7,2% de plus qu'au trimestre précédent. Parmi elles, 1129 ont été transférées dans l'Etat responsable du traitement de leur demande dans le cadre de la procédure Dublin.

Publié Modifié