Modifié

Recul des nuitées attendu pour cet hiver en Suisse

Les temps sont durs pour le tourisme suisse. [Gary John Norman - AFP]
Les temps sont durs pour le tourisme suisse. [Gary John Norman - AFP]
Après une chute des nuitées estivales de plus de 3% par rapport à 2011, l'hôtellerie suisse doit s'attendre à un hiver morose, selon l'institut bâlois Bakbasel. Ce n'est qu'à partir de la deuxième moitié de 2013 que la croissance devrait reprendre.

L'hôtellerie suisse n'est pas encore au bout de ses peines causés par la crise. Pour cet hiver, l'institut bâlois Bakbasel prévoit un nouveau recul des nuitées de 0,9%. La croissance devrait reprendre dans la deuxième moitié de l'année prochaine.

L'été écoulé n'a pas fait meilleure figure. Selon les estimations de Bakbasel communiquées mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), les nuitées ont baissé de 3,1% par rapport à la même saison de l'année précédente.

Une clientèle étrangère trop frileuse

La Suisse a principalement été boudée par les touristes d'Europe occidentale à cause du franc fort. La météo maussade a en outre refroidi plus d'un vacancier indigène. Pour cet hiver en revanche, les touristes suisses devraient être au rendez-vous.

La demande domestique devrait afficher une hausse de 0,2%, alors que la clientèle étrangère se montrera encore frileuse (-1,8%). Le revirement de tendance est attendu pour le courant de 2013. Bakbasel prévoit une croissance de 1,8% pour 2014 et même de 2,8% pour 2015. Mais il faudra attendre encore longtemps avant de retrouver le niveau d'avant la crise.

ats/hend

Publié Modifié

Un hiver sans vol de ligne entre le Valais et le Royaume-Uni

La liaison aérienne hivernale régulière entre Sion (VS) et Londres connaîtra une parenthèse cet hiver.

La compagnie aérienne britannique propriétaire de Snowjet renonce aux vols de ligne pour se concentrer sur des charters. Des restructurations internes sont à l'origine de cette décision, a expliqué mardi le directeur de l'aéroport de Sion Bernard Karrer, confirmant une information de Rhône FM.

Pour l'aéroport, la décision est arrivée trop tardivement pour réactiver la ligne. Ces vols qui existent depuis quatre ans ne seront pourtant pas abandonnés. Ils devraient reprendre dès la saison d'hiver de l'an prochain, a précisé Bernard Karrer. Les discussions en cours permettront même de changer d'aéroport de destination à Londres pour un site plus attractif comme celui de Gatwick.