Modifié le 03 juin 2012

D'anciens praticiens de la Méthode Grinberg dénoncent des dérives dans l'organisation

La Méthode Grinberg au centre d'une polémique.
La Méthode Grinberg au centre d'une polémique. [ - ]
Dans un reportage diffusé dimanche dans l’émission Mise au Point, des enseignants expulsés de la Méthode Grinberg se plaignent de l’emprise qu'a exercé sur eux cette organisation. L’ASDFI, qui vient en aide aux victimes de dérives sectaires, a reçu plusieurs réclamations et affirme que "dans le cas de Grinberg, nous pouvons affirmer qu'il y a dérives".

Danièle Muller, présidente de l’Association suisse pour la défense de la famille et de l’individu (ASDFI), une association de défense des victime de dérives sectaires se dit "étonnée": "Grinberg, c’est la première fois qu’un groupe de cette taille fait autant parler de lui et fait autant de dégât."Depuis quelques mois, l’ASDFI a reçu des réclamations de personnes ayant suivi toute la formation Grinberg pour devenir "trainer ou enseignant". "Ceux qui étaient proches du groupe dirigeant m’ont raconté l’assujettissement auquel ils ont été soumis petit à petit , tombant dans cette dépendance graduellement, sans s’en rendre compte."


Selon les anciens membres de la Méthode qui s’expriment dans Mise au Point, cette emprise est aussi bien financière, professionnelle qu'intime.


Les dirigeants de la Méthode interviennent dans leur vie privée et même sexuelle. Peu à peu, ces témoins disent s’être éloignés de leurs amis et de leur propre famille et avoir investi tout leur temps et leur argent dans la promotion de la Méthode. Certains racontent avoir accepté de "faire abstinence sexuelle" pendant des années. D'autres racontent qu'Avi Grinberg leur a proposé des massages sur les parties génitales, "massages présentés comme une technique médicale."


Le problème du consentement

Franceline James, psychiatre spécialisée dans le traitement des victimes de dérives sectaires est venue en aide à plusieurs ex-membres de la Méthode Grinberg. "Chez Grinberg, on dit ton corps sait une vérité sur toi-même que ta tête  ignore et moi le thérapeute, le masseur, je vais te dire ce que ton corps sent..c’est un truc invraisemblable, c’est une déconstruction de toute possibilité de garder un espace privé...et ça c'est le pire des mouvements d’emprise..."


Quant à Me Anne Reiser, avocat de plusieurs ex-membres de la Méthode, elle note: "Le problème c’est qu’au départ les personnes étaient consentantes..elles ont signé avec un consentement éclairé des contrats parfaitement valables, la difficulté c’est le changement du consentement."


Mise au Point le souligne: des dizaines de clients se disent ravis de la qualité des soins.  Les problèmes surgiraient au fur et à mesure que les élèves thérapeutes progressent dans la structure de la Méthode, une structure totalement pyramidale.


Bien être et développement personnel

La méthode Grinberg prône le bien-être et le développement personnel. Elle est très bien implantée en Suisse romande où elle est compte 12 centres, des dizaines de praticiens et d’élèves et des centaines de clients. Elle est également présente en Israël, Autriche, Allemagne, Espagne, France et aux Etats-Unis.


Selon Grinberg, les pieds sont le miroir de l’âme, des émotions, des blocages et aussi des peurs. La technique va bien au-delà des pieds et du simple massage. Par une interaction entre le toucher et le dialogue, elle propose de venir à bout des difficultés personnelles de chacun.. Elle dit pouvoir détecter des abus subit dans l’enfance, même si le patient n’en a aucun souvenir.


La Méthode est dirigée par son fondateur, Avi Grinberg, israélien, 57 ans. Son ex-femme Lilu Grinberg s’occupe de tout ce qui a trait à l’argent (contrat de licence etc..) ; sa compagne, Ruth Elkana supervise les élèves et l’ensemble des praticiens. Ils habitent entre Lausanne et Genève.


Anne-Frédérique Widmann


Publié le 03 juin 2012 - Modifié le 03 juin 2012

La réaction de Grinberg

A plusieurs reprise, les réactions de Avi Grinberg, Lilu Grinberg et Ruth Elkana, les dirigeants de la Méthode Grinberg, à ces critiques ont été sollicitées et ils ont refusé toute interview.

Leur avocat a répondu qu'il s'agissait de "rumeurs infondées, articulées par des personnes en conflit et en concurrence avec eux".

Vendredi soir, avant d’avoir pu voir le reportage, ils ont fait parvenir à la RTS une nouvelle réaction écrite, dont voici des extraits: La Méthode Grinberg n'est pas une technique de massage mais une méthodologie basée sur l’attention et l’apprentissage d’un état de bien-être.

Des centaines de praticiens indépendants à travers le monde pratiquent cette méthode et ils obtiennent de très bons résultats dans la gestion de symptômes chroniques auprès de milliers de clients, tout ceci en collaboration avec des médecins et des hôpitaux dans différents pays. (..)

Nous ne connaissons pas le détail des reproches supposés qui pourraient être montrés dans l’émission. A notre connaissance, aucune plainte concernant les sujets soulevés par l’émission n’a été déposée devant une quelconque juridiction.

Ceci étant dit (...) nous comprenons que les accusations ont été portées par certaines personnes qui, en raison de leur comportement ont été poussées à quitter l’organisation, et qui par conséquent continuent à essayer de causer du tort aux praticiens et à l’organisation.