Modifié

La Suisse a-t-elle donné de faux espoirs à la France avant de choisir le F-35 américain?

La conseillère fédérale Viola Amherd. [Peter Schneider - Keystone]
La conseillère fédérale Viola Amherd. [Peter Schneider - Keystone]
Un document secret révélé vendredi par SRF apporte un nouvel éclairage sur la décision du Conseil fédéral d'acquérir les avions de combat F-35. Alors qu'il était clair que le choix se porterait sur l'appareil américain, la Suisse a-t-elle donné de faux espoirs à la France, aussi sur les rangs avec le Rafale?

Fin juin, le Conseil fédéral annonçait avoir choisi d'acheter l'avion américain F-35 pour six milliards de francs, soit le plus gros contrat d'armement de l'histoire suisse. La conseillère fédérale en charge de la Défense Viola Amherd confiait alors que cet appareil était le plus efficace au niveau technologique et le plus avantageux au niveau financier.

>> Lire aussi: L'avion de combat américain F-35 a été choisi par le Conseil fédéral

Une enquête de SRF montre que, une semaine avant l'annonce de la décision, le Conseil fédéral était encore en discussion avec la France au sujet du Rafale, alors qu'il était déjà clair que le gouvernement choisirait le F-35 de Lockheed Martin. Le conseiller fédéral en charge des Finances Ueli Maurer avait même écrit à son homologue français Bruno Le Maire pour négocier des accords politiques en cas d'acquisition du Rafale.

Soutien dans les négociations avec l'UE

Et la France se serait sentie lésée au moment de la décision suisse, estimant qu'on lui avait donné de faux espoirs. Car Bruno Le Maire avait assuré à la Suisse être prêt à conclure de tels accords politiques.

Concrètement, le ministre français avait fait deux promesses au Conseil fédéral: d'une part, Paris était disposé à céder une plus grande part des recettes fiscales provenant des salaires des frontaliers à huit cantons suisses, ce qui aurait rapporté environ 3,5 milliards de francs sur dix ans, selon les calculs du département des Finances.

Deuxièmement, Bruno Le Maire avait assuré au Conseil fédéral que la France soutiendrait la Suisse dans tous les dossiers de politique européenne à l'avenir. Au vu du blocage des négociations entre la Suisse et l'Union européenne sur l'accord-cadre, ce soutien aurait été précieux.

Les autorités françaises ont donc été fâchées par le choix final du Conseil fédéral, d'autant qu'elles l'ont appris dans la presse. Elles ont ensuite refroidi les relations diplomatiques de haut niveau avec la Suisse, un désaccord qui perdure à ce jour, selon SRF.

Que savait Viola Amherd?

De son côté, le département de la Défense indique que si de telles négociations ont eu lieu, c'est à l'insu de la cheffe du département et du DDPS lui-même. Viola Amherd a d'ailleurs accusé Ueli Maurer et le conseiller fédéral à la tête des Affaires étrangères Ignazio Cassis d'avoir négocié dans son dos.

L'enquête de SRF met en doute ces déclarations, car il apparaît que le Conseil fédéral a bel et bien communiqué avec la France juste avant l'annonce du choix et qu'il a demandé à Ueli Maurer d'écrire à Bruno Le Maire. Et que Viola Amherd était logiquement présente.

Le DDPS refuse désormais de s'exprimer sur cette affaire, évoquant la confidentialité. Interrogé à ce sujet, le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi répond de son côté: "Je ne donne aucune information détaillée sur les séance du Conseil fédéral."

Ces révélations interviennent alors que le Contrôle fédéral des finances a communiqué vendredi ses conclusions sur la pertinence de l'achat du F-35 en termes de risques. A ses yeux, la Suisse ne peut pas compter sur des prix fixes pour l'achat du nouvel avion de combat et Armasuisse est appelée à compléter son inventaire des risques avec les aspects financiers.

>> Voir aussi le sujet du 19h30 sur les plans d'achats de l'armée:

Les plans d'achats de l'armée suisse peinent à convaincre [RTS]
Les plans d'achats de l'armée suisse peinent à convaincre / 19h30 / 2 min. / le 8 juillet 2022

>> Lire aussi: Le Contrôle fédéral des finances pointe les risques financiers du F-35

boi avec SRF

Publié Modifié