Modifié

Cantons et politiques pour une surveillance systématique de l'immunité contre le Covid

Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé. [Peter Klaunzer - Keystone]
Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé. [Peter Klaunzer - Keystone]
Les cantons et des politiciens demandent à la Confédération de surveiller de façon systématique le degré d'immunité de la population contre le Covid-19. Cela permettrait de savoir en permanence si de nouvelles mesures doivent êtres prises, estiment-ils.

"Nous devons chercher des moyens de surveiller le degré d'immunité de la population", déclare dans la SonntagsZeitung la présidente de la commission de la santé du National Ruth Humbel (Centre/AG).

Ce taux d'immunité "sera déterminant pour savoir si de nouvelles mesures devront être prises à l'avenir", poursuit-elle.

"Tâche typique de l'OFSP"

Pour le président des directeurs cantonaux de la santé Lukas Engelberger, il est clair qu'un "monitoring Covid systématique est souhaitable et doit maintenant être discuté avec la Confédération". Ils reprennent ainsi une idée de la task force de la Confédération.

Le conseiller d'Etat bernois en charge de la santé Pierre Alain Schnegg estime lui qu'au vu des graves conséquences de la pandémie de coronavirus, il serait judicieux "d'être informé à temps d'une éventuelle immunité déficiente". Pour lui, "le suivi de la situation nationale est une tâche typique de l'Office fédéral de la santé publique".

Analyse de la gestion de la crise

Des partis, des cantons et l'Office fédéral de la santé publique souhaitent désormais que la gestion de la crise fasse maintenant l'objet d'analyses.

L'OFSP a décidé dès juin dernier que la gestion de la crise devait faire l'objet d'une évaluation externe. La planification et l'efficacité des mesures sanitaires prises doivent être examinées par les cabinets Interface et Infrage, en collaboration avec des représentants des Universités de Lucerne et de Genève. L'analyse doit permettre de tirer des enseignements de la pandémie, relate la SonntagsZeitung, qui se base sur le site d'Interface.

Le canton de Zurich a lui déjà fait évaluer en externe sa gestion de la crise pour les premiers mois de la pandémie en 2020. Conclusions: le gouvernement et l'administration n'étaient en grande partie pas préparés à une pandémie de cette ampleur. Ils ont toutefois été en mesure de prendre rapidement des mesures appropriées et efficaces.

Critiques de l'UDC

De son côté, l'UDC critique les évaluations commandées par l'OFSP. D'après elle, elles vont dans le sens du mandant. Elle a demandé en début d'année la mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire (CEP).

Une CEP pourrait enquêter sur les préparatifs destinés à affronter la pandémie, sur l'achat de masques et de vaccins ainsi que sur d'autres aspects tels que l'utilisation et la répartition des fonds d'aide, selon le président du groupe parlementaire UDC, le Zougois Thomas Aeschi.

>> La revue de presse du 12h30:

Simonetta Sommaruga a présenté le nouveau projet de loi climatique à Berne, 17.12.2021. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
La revue de presse alémanique / Le 12h30 / 2 min. / le 20 février 2022

asch avec ats

Publié Modifié