Série d'été "Comme un air de vacances". [RTS]
Publié

Leur maison est au milieu d'un paysage de vacances toute l'année

Beaucoup de personnes rêvent d'être en vacances toute l'année. Du camping comme résidence principale à une villa prestigieuse, en passant par les alpages verdoyants de la Gruyère, la série d'été du 19h30 "Comme un air de vacances" s'intéresse à celles et ceux qui goûtent au parfum des vacances 365 jours par an.

Sujets TV: Théo Jeannet, Nicolas Beer, Julien Chiffelle, Claudine Gaillard Torrent et Serge Mérillat

Berne

"J'habite toute l'année au camping"

"Pour venir vivre dans un camping il faut faire preuve de convivialité, être sociable. Si vous n'êtes pas sociable - nous en avons connu - ils sont restés une année et ils sont repartis", explique Patricia Perrod.

Avec son mari, Jean-Pierre, elle a fait le choix il y a dix ans de vivre toute l'année au Centre de vacances La Cibourg, dans le Jura bernois. "Je n'ai pas les inconvénients des impôts fonciers qu'aurait une personne qui possède une villa", ajoute Patricia Perrod.

Le couple paie ainsi 380 francs par mois pour le terrain sur lequel est placé leur mobile home: un lieu de vie sur mesure et fait maison.

"J'ai pris ma retraite cinq ans avant. J'ai donc arrêté à 60 ans", explique Jean-Pierre Perrod. "C'est une question financière. Nous arrivons encore à aller faire quelques vacances à gauche et à droite."

>> Le reportage du 19h30:

Série "Un air de vacances": ces Suisses qui vivent au camping à l'année [RTS]
Série "Un air de vacances": ces Suisses qui vivent au camping à l'année / 19h30 / 2 min. / le 16 août 2021

Fribourg

"J'habite à l'alpage"

Pour la cinquième année consécutive, Pascal Etienne expérimente la vie de garde-génisses. Veiller sur les 70 bêtes et assurer l'entretien de trois alpages dans la vallée du Motélon, dans le canton de Fribourg, est un quotidien bien éloigné de son travail d'informaticien. "Je trouve beaucoup de luxe dans cette vie. On est proche de l'essentiel", note-t-il.

Petit-fils de paysan, Pascal Etienne vit ainsi au chalet du mois d'avril jusqu'à la fin septembre, cinq mois pour lesquels il est payé 10'000 francs, bien loin de son salaire d'ingénieur.

Depuis une année, l'aventure a pris un nouveau visage. Anne Berger a été séduite par l'homme, mais aussi par son projet, même si elle garde pour l'heure son travail en plaine.

De l'extérieur, la vie là-haut semble plutôt rudimentaire et monotone, mais "il y a toujours plein de choses à faire. C'est un travail très varié", souligne Pascal Etienne.

>> Le reportage du 19h30:

Série "Un air de vacances": j'habite plusieurs mois par année dans un alpage [RTS]
Série "Un air de vacances": j'habite plusieurs mois par année dans un alpage / 19h30 / 2 min. / le 17 août 2021

Genève

"J'habite dans une maison de maître"

"Je l'appelle le paradis", témoigne Manuela Dias. Depuis huit ans, elle est la gouvernante de la Villa La Saugy à Genthod. Propriété du canton de Genève, la résidence aurait pu accueillir le sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine.

"Depuis que je suis ici, je sors moins", raconte Manuela Dias. "Quand mon mari me dit: 'on va visiter? On va manger une glace à Nyon?' Je lui réponds: 'on prend une glace au congélateur et on la mange ici' (sourire)."

La bâtisse date du début du XVIIIe siècle. Elle a appartenu successivement à un commerçant, à un baron, à une comtesse de Russie et à un multimillionnaire américain. Le dernier propriétaire, un banquier sans descendant, a cédé la propriété à l'Etat de Genève en 1973.

Le rez-de-chaussée est désormais exclusivement réservé au Conseil d'Etat pour des réceptions officielles.

>> Le reportage du 19h30:

Série "Un air de vacances": je suis gardienne d'une villa de maître genevoise [RTS]
Série "Un air de vacances": je suis gardienne d'une villa de maître genevoise / 19h30 / 2 min. / le 18 août 2021

Valais

"Je suis digital nomade depuis Verbier"

Stefany Barker, développeur de logiciels et sites web, enfourche régulièrement son vélo électrique pour une virée dans la nature entre deux conférences téléphoniques.

Si elle peut se le permettre, c'est qu'elle partage un espace de travail avec des dizaines d'autres télétravailleurs au centre de Verbier, en Valais. Fondateur du lieu, Maarten van Geest organise une foule d'événements pour attirer les travailleurs, les amateurs de sports et de montagne. Son atout majeur est le cadre.

Ainsi, Verbier compte de plus en plus de personnes qui travaillent avec le monde entier depuis leur chalet ou leur confortable appartement. "C'est le meilleur bureau que je n'ai jamais eu", s'amuse Robert Ekblom, gestionnaire finlandais, qui vit et travaille à Verbier depuis plus de vingt ans.

>> Le reportage du 19h30:

Série "Un air de vacances" : Verbier, le spot des télétravailleurs qui veulent profiter de la montagne. [RTS]
Série "Un air de vacances" : Verbier, le spot des télétravailleurs qui veulent profiter de la montagne. / 19h30 / 2 min. / le 19 août 2021

Jura

"J'ai lâché ma maison pour un van"

"Je suis libre. J'ai ma petite famille avec, qui suit. C'est le bonheur", déclare Raf Cramatte, originaire du Jura. Depuis deux ans, il vit avec sa compagne Tiphaine, leur fils "Mini Bout de Chou" et leur chien "Boubou" sur quatre roues.

Ils sont libres, ils sont heureux et ils sont actuellement en Albanie. "Nous n'avons plus aucune attache. Quand on nous demande: 'c'est où chez vous?' C'est là", explique-t-il.

Toute leur vie tient dans 4m2: vivre avec moins pour aller plus loin. "Nous avons vraiment le strict minimum. Très organisé, on a juste ce qu'il faut", note Tiphaine.

Le budget n'est que de quelques centaines de francs par mois. Ils gagnent leur petit salaire en filmant leurs aventures et en monétisant le tout sur internet. "Nous n'avons pas d'économies: c'est vraiment un mode de vie. Nous réduisons nos dépenses et nous allons dans les pays les meilleurs marchés", ajoute-t-elle.

Ils n'ont pas de plan, mais une direction: l'Asie.

>> Le reportage du 19h30:

Fin de la série "Comme un air de vacances": deux Suisses ont tout plaqué pour vivre dans un van avec leur enfant et leur chien [RTS]
Fin de la série "Comme un air de vacances": deux Suisses ont tout plaqué pour vivre dans un van avec leur enfant et leur chien / 19h30 / 2 min. / le 20 août 2021