Publié

Les femmes sous-représentées dans les pages des médias suisses

Les femmes sous-représentées dans les pages des médias suisses [Gaetan Bally - Keystone]
Les femmes sont sous-représentées dans les pages des médias suisses / Le Journal horaire / 28 sec. / le 1 juillet 2021
Les femmes sont nettement sous-représentées dans les pages des médias d'information suisses. Moins d'une personne sur quatre dont il est question dans les comptes-rendus est une femme, selon une étude zurichoise.

La situation n'a pratiquement pas changé depuis 2015 dans toutes les régions linguistiques et tous les types de médias, selon cette recherche menée par le Centre de recherche sur le public et la société (fög) et l'Institut des sciences de la communication et des médias de l'Université de Zurich (UZH).

Entre 2015 et 2020, la part des comptes-rendus où des femmes sont mentionnées a stagné en moyenne autour de 23%. Une faible hausse à 25% a été observée en 2019 en raison de la grève des femmes et des élections fédérales, selon les auteurs de l'étude. Elle n'a toutefois pas duré.

Sport et économie à la peine

La rubrique sportive est celle où les femmes sont le moins présentes (13%), avec l'économie (17%). La présence féminine est la plus élevée dans les thèmes de société (31%) et en culture (27%). La politique se situe pile dans la moyenne à 23%. Par ailleurs, seulement 21% des représentants d'organisations et 23% des experts interrogés sont des femmes.

Il n'y a que peu de différences entre les régions linguistiques. La part de femmes citées dans les médias était de 23% en Suisse alémanique et de 24% en Suisse romande et en Suisse italienne. Il y a également très peu de différences entre les types de médias: la représentation des femmes était de 22% dans les journaux en abonnement au format papier, contre 26% sur les sites internet de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR).

Variations selon les titres

La présence féminine varie en revanche fortement selon les titres: la Wochenzeitung remporte la palme (29%) devant rts.ch (27%) et blick.ch (26%). C'est dans la Neue Zürcher Zeitung (19%), sur watson.ch (20%) et dans le Bund (20%) que les femmes sont le moins présentes.

De manière générale, la présence des femmes est deux fois plus élevée dans les comptes-rendus propres aux diverses rédactions que dans les contributions basées sur des dépêches d'agences.

Pour cette recherche, un total de 106'706 contributions de médias imprimés et électroniques suisses ont été évalués à l'aide d'un procédé d'analyse de contenu automatique.

ats/lan

Publié