Modifié le 03 août 2019 à 16:43

Malaise autour des louanges du régime nord-coréen par Claude Béglé

Les louanges sur la Corée du Nord du conseiller national vaudois Claude Béglé jettent le trouble.
Les louanges sur la Corée du Nord du conseiller national vaudois Claude Béglé jettent le trouble. 19h30 / 2 min. / le 20 juillet 2019
C'est un voyage qui provoque un malaise. En visite en Corée du Nord, le conseiller national Claude Béglé multiplie, sur les réseaux sociaux, les louanges à l'égard de ce pays au régime stalinien. Les propos du démocrate-chrétien vaudois surprennent en pleine année électorale.

Au pays de Kim Jong-un, considéré comme une dictature, Claude Béglé a notamment visité une usine de textile et assisté à un spectacle pour enfants, ce qu'il a commenté sur son compte Twitter:

Cette admiration vis-à-vis d'un régime totalitaire ne plaît pas à tout le monde dans son parti: "Là, il est allé dans un pays socialiste où il y a un dirigeant – un dictateur – qui fait à sa tête et qui fait des choses plutôt pas convenables", réagit Christine Bulliard-­Marbach, conseillère nationale démocrate-chrétienne fribourgeoise. "Le fait que lui, il se laisse impressionner par cela, ça, ça m'étonne fortement".

Même sentiment auprès des instances dirigeantes: "Ce n'est pas le modèle sociétal et économique que le PDC défend", explique Charles Juillard, vice-président du PDC suisse: "Nous sommes très attachés à la liberté individuelle et à la démocratie".

La Corée du Nord, "un pays avec lequel il vaut la peine de trouver des solutions"

Samedi, Claude Béglé est resté injoignable. Mais au sein de la section vaudoise du PDC, on défend son regard sur la Corée du Nord: "C'est un pays avec lequel il vaut la peine de trouver des solutions", analyse Gérald Cretegny, coprésident du PDC vaudois. "Bien sûr, au niveau des réseaux sociaux, d'une certaine partie de la population, ce sont des choses qui passent un petit peu mal, parce qu'on ne se rend pas compte finalement de ce qu'il y a derrière".

Toutefois, Claude Béglé ne semble pas mettre dans l'embarras son collègue Gérald Cretegny: "Non. Absolument pas", rétorque-t-il devant la caméra de la RTS.

Selon son profil Facebook, Claude Béglé reste en tout une dizaine de jours en Corée du Nord. Il doit encore y rencontrer le parti communiste, les autorités gouvernementales et une délégation du Parlement.

>> Lire la page des Archives de la RTS: Corée du Nord, "un paradis pour tous": Quand la Corée du Nord s'ouvre à la Télévision suisse romande en 1986, c'est pour montrer le génie de son Grand Leader Kim Il-sung et la réussite éclatante du socialisme.

Sujet TV: Rouven Gueissaz, Jost Von Reding, Thierry Clémence

Adaptation web: Stéphanie Jaquet

Publié le 20 juillet 2019 à 20:58 - Modifié le 03 août 2019 à 16:43