Modifié le 15 avril 2019 à 18:59

Moins d'émissions de gaz à effet de serre en 2017 en Suisse

La tendance à la baisse des émissions de CO2 des véhicules neufs s'est inversée.
Moins d'émissions de gaz à effet de serre en 2017 en Suisse, selon l’Office fédéral de l’environnement Forum / 2 min. / le 15 avril 2019
Les émissions de gaz à effet de serre en Suisse se sont élevées en 2017 à 47,2 millions de tonnes d’équivalents CO2, selon l’inventaire de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). Cela représente un million de tonnes de moins qu'en 2016.

Cette diminution s’explique notamment par le recul de la consommation de combustibles dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie, explique lundi l'OFEV. En 2017, les émissions ont été dans l’ensemble inférieures d’environ 12% à celles de 1990.

Dans le secteur du bâtiment, ces émissions se sont montées à 12,6 millions de tonnes d'équivalents CO2, ce qui représente une diminution de 26 % par rapport à 1990. Il s'agit plus ou moins du niveau atteint en 2015.

Si l'on tient compte du facteur climatique, le secteur du bâtiment affiche une diminution d'émission de 0,3 million de tonnes par an. Cette baisse n'est toutefois pas suffisante pour atteindre l'objectif de réduction de 40% d'ici à 2020.

Baisse dans le secteur de l'industrie

Durant la même période, les émissions du secteur de l'industrie ont été de 10,7 millions de tonnes d'équivalents CO2. Cela représente une diminution de 18% par rapport à 1990 et de 0,2 million de tonnes par rapport à 2016.

L'inventaire suisse des gaz à effet de serre portant sur la période allant de 1990 à 2017 a été remis au Secrétariat de l'ONU sur les changements climatiques le 15 avril 2019. Il dresse un tableau complet des émissions de gaz à effet de serre en Suisse, qui sont régies par le Protocole de Kyoto.

ats/ebz

Publié le 15 avril 2019 à 15:10 - Modifié le 15 avril 2019 à 18:59

Légère hausse pour les transports

En 2017, les émissions liées aux transports se sont chiffrées à 15 millions de tonnes d'équivalent CO2. Cela représente 1% de plus qu'en 1990 et 2% de moins qu'en 2016.

Depuis 2008, les émissions affichent une baisse constante, notamment grâce au recul du tourisme à la pompe en Suisse. Les véhicules plus efficaces sur le plan énergétique ont également émis moins de CO2 par kilomètre effectué. Cette réduction est cependant en grande partie contrebalancée par l'augmentation du nombre de kilomètres parcourus.