Modifié le 27 janvier 2019 à 16:17

Les prestataires de soin commettent le plus d'abus à l'assurance maladie

Un médecin aurait facturé des journées de travail de 40 heures.
Beaucoup d'abus à l'assurance maladie commis par des médecins Le Journal horaire / 18 sec. / le 26 janvier 2019
Plus de la moitié des abus à l'assurance maladie seraient le fait, non pas des usagers, mais des prestataires de soin, révèle Le Matin Dimanche. Un médecin aurait notamment facturé des journées de travail de 40 heures.

Le journal cite le porte-parole de la caisse CSS. En 2018, les enquêteurs de l'assurance maladie ont débusqué 199 cas de fraudes ou de pratiques d'optimisation tarifaire pour 12 millions de francs.

Dans 108 cas, représentant 7,895 millions de francs, les arnaques ont été commises par des médecins ou des structures de santé. Des praticiens se retrouvent ainsi avec des journées de travail de 40 heures ou encore d'autres multiplient le nombre de patients factices pour couvrir des honoraires bien au-dessus de la moyenne.

Mesures renforcées

La fraude s'organise parfois au sein d'une structure de soins entière. "La grande majorité des médecins établissent des factures correctes", rappelle néanmoins Luc-Etienne Fauquex, le porte-parole de la CSS.

Si le montant des fraudes augmente chaque année, cela ne signifie pas qu'il y a toujours plus d'abus. "Les mesures prises pour les détecter ont été renforcées", indique en effet le porte-parole du Groupe Mutuel, qui constate le même phénomène.

La RTS avait également enquêté en 2018 sur la manière dont une minorité de médecins exploitent les possibilités offertes par Tarmed de façon maximaliste. Il en ressortait par exemple que certains spécialistes facturent plus de 20 heures de travail par jour, 365 jours par an.

>> Lire notre enquête: Comment certains médecins facturent des millions à l'assurance de base

ats/gma

Publié le 27 janvier 2019 à 09:43 - Modifié le 27 janvier 2019 à 16:17