Modifié le 28 avril 2017

Victimes de hameçonnage, Google et Facebook délestés de 100 millions

Google combat la propagande du groupe Etat islamique en redirigeant les recherches.
Google fait partie des deux géants du web victimes de hameçonnage. Image d'illustration. [Dado Ruvic - Reuters]
Un ressortissant lituanien est soupçonné d'avoir escroqué pendant deux ans Google et Facebook en se faisant passer pour un fournisseur taïwanais. Montant de l'arnaque: plus de 100 millions de dollars (99 millions de francs).

Une partie de l'affaire a été rendue publique le mois dernier par le Département américain de la justice. Un homme, basé en Lituanie, a été arrêté par les autorités locales. Il serait parvenu à duper deux géants américains d'internet en se faisant passer pour une firme qui leur fournissait régulièrement du matériel informatique. Il aurait produit de fausses adresses email et factures, ainsi que des timbres officiels falsifiés.

Les Etats-Unis ont demandé son extradition. Mais sans dévoiler l'identité des entreprises concernées. Selon une enquête du magazine Fortune, il s'agit de Google et de Facebook.

Fonds en partie récupérés

Les deux compagnies californiennes ont fini par reconnaître être les victimes de ce hameçonnage. Et assurent avoir récupéré "la majeure partie des fonds".

Pour la justice américaine, ce cas constitue un signal d'alarme: "Toutes les entreprises, même les plus sophistiquées, peuvent être victimes de hameçonnage par des pirates informatiques."

ta

Publié le 28 avril 2017 - Modifié le 28 avril 2017