Modifié

La fermeture des écoles du printemps 2020 a permis de mieux respecter le sommeil des ados

Quel avenir pour la génération Covid? [Sabphoto - Fotolia]
La fermeture des écoles du printemps 2020 a permis de mieux respecter le sommeil des ados / Le Journal horaire / 28 sec. / le 5 janvier 2022
Le semi-confinement du printemps 2020 a eu un effet positif peu relevé sur le bien-être des jeunes. L'école à la maison a permis aux adolescentes et aux adolescents de gagner du temps de sommeil le matin, ce qui a significativement amélioré leur qualité de vie malgré la pandémie.

De nombreuses études ont montré que la pandémie, et en particulier la fermeture des écoles liée au semi-confinement ordonné durant la première vague de Covid-19, a eu un impact négatif sur la santé mentale des jeunes, menant à une augmentation de l'anxiété et des symptômes dépressifs.

Mais cette fermeture a également eu un effet positif sur la santé et la qualité de vie, peu exploré jusqu'alors: le meilleur respect du rythme naturel de sommeil des adolescentes et des adolescents.

C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'Université de Zurich durant les fermetures de classes au printemps 2020. Avec l'école à la maison, la suppression des temps de trajet a permis aux élèves du secondaire 2 de se lever plus tard et d'ainsi mieux respecter leur rythme de sommeil et d'éveil.

Moins d'alcool et de café

À Zurich, les élèves interrogés ont dormi en moyenne 75 minutes de plus, calcule l'étude publiée dans la revue spécialisée "Jama Network Open". Dans le même temps, leur qualité de vie s'est améliorée de manière significative et la consommation d'alcool et de café a reculé, explique le professeur Oskar Jenni, cité dans un communiqué publié par l'Université.

Pour cette étude, l'équipe de recherche a étudié un échantillon total de près de 9000 étudiantes (66%) et étudiants (34%) entre 15 et 17 ans, divisés en deux panels. Le premier comprend 3664 élèves de 21 établissements zurichois, interrogés sur leurs habitudes de sommeil et leur qualité de vie pendant le semi-confinement. Le second panel, qui faisait office de groupe contrôle, provenait des résultats d'une autre étude menée en 2017 auprès de 5308 élèves du même âge.

Effets positifs atténués par la pandémie

Le communiqué de l'Université estime ainsi que "l'horaire trop matinal des cours en Suisse entre en conflit avec les habitudes naturelles de sommeil, déterminées biologiquement, des adolescents".

Les auteurs et autrices de l'étude supposent en outre que les effets positifs d'un meilleur sommeil sur la santé et la qualité de vie auraient été bien plus importants sans le stress psychique causé par la pandémie.

jop avec ats

Publié Modifié