Publié

Une faute d'orthographe évite au Bangladesh un piratage d'un milliard

Le logo de la Banque centrale du bangladesh victime d'un pirata informatique. [Noel Celis - afp]
Le logo de la Banque centrale du bangladesh victime d'un pirata informatique. [Noel Celis - afp]
Une faute d'orthographe dans un ordre de virement a évité à la Banque centrale du Bangladesh un piratage de près d'un milliard de dollars (985 millions de francs) le mois dernier.

Les hackers ont quand même réussi à voler un peu plus de 80 millions de dollars, selon des sources bancaires.

Les cyberpirates ont volé à la Banque du Bangladesh ses données nécessaires pour des transferts de paiements, ont précisé deux responsables. Ils ont ensuite bombardé la Réserve fédérale de New York de plus d'une trentaine de demandes de virements de la banque centrale du Bangladesh vers des entités aux Philippines et au Sri Lanka.

Trop de demandes

Quatre virements vers les Philippines, portant sur un total d'environ 81 millions de dollars, ont pu être effectués, mais un 5e, de 20 millions, a été interrompu à cause d'une faute d'orthographe dans le nom du destinataire.

Au même moment, le nombre très élevé d'instructions de paiement et de demandes de virements vers des entités privées a suscité la méfiance de la Fed de New York, qui a alerté le Bangladesh.

Les transactions annulées portaient au total sur 850 à 870 millions de dollars, a révélé un des responsables.

agences/lan

Publié