Modifié le 18 mars 2014 à 14:12

Le patient au premier coeur artificiel autonome de Carmat est décédé

Le patient au premier coeur artificiel est décédé
Le patient au premier coeur artificiel est décédé 19h30 / 2 min. / le 04 mars 2014
Plus de deux mois après avoir reçu le premier coeur artificiel autonome de l'entreprise française Carmat, le patient bénéficiaire est décédé dimanche dans un hôpital parisien.

Le malade ayant bénéficié en décembre de la première implantation d'un coeur artificiel de l'entreprise française Carmat est décédé dimanche. L'homme âgé de 76 ans souffrait d'une insuffisance cardiaque terminale, a annoncé lundi l'Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris.

Le malade est décédé 75 jours après avoir reçu cette prothèse cardiaque, porteuse de grands espoirs pour des patients ne pouvant bénéficier d'une greffe. Les causes de la mort "ne pourront être connues qu'après l'analyse approfondie des nombreuses données", a précisé l'établissement.

"Importance des enseignements"

L'hôpital précise que les médecins impliqués dans les soins "désirent souligner l'importance des premiers enseignements qu'ils ont pu tirer de ce premier essai clinique".

Souffrant d'insuffisance cardiaque terminale, le patient avait été choisi pour recevoir le premier coeur artificiel autonome Carmat pour pallier la pénurie de coeurs à greffer mais aussi apporter une solution aux contre-indications à la transplantation.

ats/gchi

Publié le 04 mars 2014 à 07:55 - Modifié le 18 mars 2014 à 14:12